Carnet

Monique MÉLINAND

Monique MÉLINAND 9 mars 1916 - 16 mai 2012
01/10/2015

L’actrice française, Monique MÉLINAND est morte à 96 ans, le 16 mai 2012 à Paris. Née Monique Marianne Gabrielle Camille MÉLINAND, elle voit le jour dans le 6ème arrondissement de Paris le 9 mars 1916. Elle fait ses premières armes en 1927, dans un film muet alors qu’elle n’avait que 11 ans. À la fin de ses études, elle se forme pour le métier de la scène sous la direction de Raymond ROULEAU. À 20 ans, elle tente sa chance au Théâtre de l’Athénée où elle rencontre le grand metteur en scène Louis JOUVET. Notons que pour le cinéma, elle tourne plus d’une cinquantaine de films.

·         Mardi 22 mai 2012, ses obsèques sont célébrées au Crématorium du Père Lachaise.

·         J.-P. THIBAUDAT de Rue89 annonce son décès en publiant l’article « Disparition de Monique MÉLINAND, actrice discrète et lumineuse ». Il y annonce que « Tout était clair en elle. Son regard, sa voix douce, mais cependant timbrée, sa façon de marcher comme si le sol se feutrait sous ses pieds, son sourire, ses rides même qui semblaient considérer son visage avec affection. L’actrice Monique MÉLINAND sut faire son miel de ce méli-mélo. Elle vient de disparaître sur la pointe des pieds à l’âge de 96 ans » tout en soulignant qu’« Elle aura vécu presque tout un siècle en toute discrétion, exerçant un métier qui, généralement, cherche la lumière et se méfie des ombres ».

·         De son côté, Armelle HELIOT du Figaro relaye l’annonce de sa disparition via l’article « Adieu à Monique MÉLINAND, comédienne lumineuse ». Elle y annonce comme suit : « Elle avait du charme, de l'acidité, de la douceur. Louis JOUVET en fit sa muse et interprète préférée. Au cinéma comme au théâtre, sa carrière est immense. Elle s'est éteinte mercredi. Elle venait d'avoir 96 ans ». Par ailleurs, son article révèle qu’« Hospitalisée depuis quelque temps, elle s'est éteinte un 16 mai, elle qui était née en 1916, qui a haut repris le flambeau du théâtre, co-directrice du Théâtre National des Toulouse (TNT), adaptatrice de grandes œuvres de l'opéra, traductrice, metteur en scène. Monique MÉLINAND ne s'attardait pas sur ses soucis. Elle ne pensait qu'au lendemain. Agir, travailler, partager. « Je te le dirai demain », sont les derniers mots qu'elle ait dits à sa fille ».

·         Par ailleurs, François JUSTAMAND d’Objectif Cinéma intitule « Décès de Monique MÉLINAND (1916-2012) » son article faisant part de sa mort. Il annonce que « La muse de Louis Jouvet s'en est allée. La comédienne Monique MÉLINAND nous a quittés le 16 mai et a rejoint le « grand plateau » comme l'on dit parfois dans le métier » tout en soulignant que « Happée par le théâtre dès son adolescence, au début des années 30, elle a joué sur scène pendant près de 70 ans ». 

Ajouter un message