Carnet

Alys ROBI

Alys ROBI 3 février 1923 - 28 mai 2011
01/10/2015

La chanteuse québécoise, Alys ROBI meurt à l'âge de 88 ans, samedi 28 mai 2011, à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont de Montréal, vaincu par la bactérie Clostridium difficile. Née Marie Albertine Alice ROBITAILLE vient au monde au Québec, le 3 février 1923. Passionnée dès sa plus tendre enfance par la musique, elle débute sa carrière de chanteuse à seulement 4 ans. En effet, elle présente déjà des tours de chant lors de galas de lutte auxquels participe son père, et dans des spectacles en plein air sur les Plaines d'Abraham. Parallèlement, elle prend des leçons de chant, de danse, de diction et de comédie. Ayant une grande facilité pour les langues, elle traduit plusieurs chansons latino-américaines populaires.

  • Le samedi 4 juin 2011, ses funérailles sont célébrées en l'église St-Sauveur à Québec, sa ville natale.
  • Au terme de la cérémonie, elle est inhumée au cimetière Notre-Dame-de-Belmont auprès de sa mère, Albertine DUSSAULT et de son père, Napoléon ROBITAILLE.
  • Le quotidien La Presse publie l’article « Alys ROBI s'éteint » pour annoncer son décès. L’article revient sur le parcours de « la première star du Québec ».
  • Sur son site web Radio Canada évoque la disparition de la « Vedette internationale qui a connu la gloire dans les années 40 » dans son article faisant part de la mort celle qui fut « baptisée la « Shirley Temple » canadienne par certains ».
  • Le site web Glacombe.com intitule « Alys ROBI s'éteint au terme d'une vie tumultueuse » son article faisant part de la triste nouvelle.
  • Pour sa part, Purepeople.com met en ligne l’article « Mort d'Alys ROBI : Le destin hollywoodien de la première star mondiale du Québec » pour annoncer sa disparition. Il y est rapporté que « C'est un topo moderne du showbiz franco-québécois : on n'hésite plus à moquer gentiment les voix en or qui proviennent régulièrement de la province francophone d'outre-Atlantique, mais on a oublié depuis longtemps que la voie fut ouverte, il y a plus de soixante ans, par Alys ROBI ».
  • Le Télégramme annonce la mort de « La première vedette internationale du Québec, Alys ROBI, surnommée « la Céline DION des années 40 » dont la carrière fulgurante avait été brisée à l'âge de 25 ans par un accident de voiture aux États-Unis, puis par un traitement psychiatrique impitoyable ».

Livre d'Or

Ajouter un message