Carnet

Alexis WEISSENBERG

Alexis WEISSENBERG 26 juillet 1929 - 8 janvier 2012
01/10/2015

Le pianiste français d’origine bulgare, Alexis WEISSENBERG s'est éteint dimanche 8 janvier 2012 dans sa maison de Lugano en Suisse, vaincu par la maladie de Parkinson à 82 ans. Il voit le jour à Sofia, au sein d’une famille juive, le 26 juillet 1929. Baigné dès son plus jeune âge depuis sa tendre enfance à la musique et éveillé à celle-ci par sa mère, il débute le piano à 3 ans et donne son premier concert à 8 ans. Il s’en suit ensuite une carrière en Turquie, en Égypte, en Palestine et en Afrique du Sud. À ses 14 ans, il quitte sa Bulgarie Natale.

  • La Croix annonce son décès en publiant l’article « Alexis WEISSENBERG, pianiste sans frontières ». Il y souligné que « le technicien hors pair et homme de communication, il aimait offrir le répertoire classique au plus grand nombre ».
  • L’Express dans son article « Décès du pianiste virtuose Alexis WEISSENBERG, interprète de BACH et RACHMANINOV » annonce la disparition du « virtuose célèbre pour son approche rigoureuse du clavier et sa maîtrise poussée à la perfection ».
  • Pour sa part, Le Figaro évoque la perte du « pianiste Alexis WEISSENBERG, célèbre pour son approche très dépouillée du clavier, pratiquant pratique un art dépouillé, d'une grande rigueur, parfois accusé de sécheresse et qui déconcerte » dans son article relayant la triste nouvelle.
  • De son côté, Annie YANBÉKIAN de CultureBox annonce la perte d’un « artiste d'une grande intelligence, qui se produisait sur les plus prestigieuses scènes internationales dont la notoriété déborde ainsi du seul cadre musical ».
  • Alors que Les Quotidiennes parle de la disparition du « pianiste qui a su conquérir son auditoire par son contrôle extrême du son et une virtuosité frisant la perfection, bien que toujours au service de l’expression et de la clarté ».
  • Le Parisien dans son article « Décès du pianiste Alexis WEISSENBERG, interprète de Bach et Rachmaninov » annonçant son décès revient sur le parcours du « célèbre pianiste français éveillé à la musique par sa mère ».
  • Par ailleurs, France 24 évoque la perte du « pianiste virtuose et pédagogue reconnu » dans son article relayant la triste information publiée sur son site web.

Ajouter un message