Carnet

Catherine LÉPRONT

Catherine LÉPRONT  juin 1951 - 19 août 2012
01/10/2015

La nouvelliste, romancière, dramaturge et essayiste française, Catherine LÉPRONT est décédée à Paris, dimanche 19 août 2012. Elle avait 61 ans, luttait depuis dix ans contre une insuffisance respiratoire. Elle nait en juin 1951. Issue d'une famille de médecins et de musiciens, elle a d'abord été infirmière libérale dans un village de Charente-Maritime, qu’elle raconta plus tard dans son livre « Des gens du monde ». Par la suite, elle devient conseillère littéraire aux éditions Gallimard, où elle lisait des manuscrits de littérature française et corrigeait des traductions pour la collection « Du monde entier ».

·         Sabine AUDRERIE  de La Croix fait part de sa disparition avec l’article « Catherine LÉPRONT, l’empreinte des rapports humains ». Elle y annonce que « La romancière et dramaturge Catherine LÉPRONT, auteure d’une trentaine de livres, est décédée, dimanche 19 août, à l’âge de 61 ans » et souligne qu’« Elle écrivait depuis l’âge de douze ans, détruisant à mesure ce qu’elle produisait abondamment » et rappelle que « La musique ne fut jamais loin de son travail ».

·         Pour sa part, Claire DEVARRIEUX de Libération intitule « Catherine LÉPRONT, vertige final » son article rapportant son décès. Elle annonce que « La romancière et essayiste, chantre élégante de l’histoire, est morte, hier, à 61 ans. Auteur d’une vingtaine de romans et recueils de nouvelles, elle luttait depuis dix ans contre une insuffisance respiratoire ». Par ailleurs, l’article souligne que « Réputée pour l’élégance de ses longues phrases, elle était aussi douée d’une fantaisie fulgurante ».

·         De son côté, Thierry CLERMONT du Figaro relaye l’annonce de son trépas via l’article qu’il intitule « La romancière Catherine LÉPRONT nous a quittés ». Il annonce son décès par « L'auteur du Café Zimmermann disparaît à l'âge de 61 ans. Elle était la romancière de la mélancolie sensuelle, la symphoniste des émotions trouble » tout en rappelant qu’« Également nouvelliste, dramaturge, conseillère littéraire et essayiste, elle avait publié en début d'année L'Anglaise, un étrange roman féérique aux charmes discrets ayant pour cadre une modeste station balnéaire de la côte normande ».

Ajouter un message