Carnet

Robert SABATIER

Robert SABATIER 17 août 1923 - 28 juin 2012
01/10/2015

L’écrivain et poète français originaire d'Auvergne, Robert SABATIER décède à 88 ans, jeudi 28 juin 2012 à Boulogne. Né le 17 août 1923 à Paris et orphelin à 12 ans, il a été ouvrier typographe avant de rejoindre le maquis en 1943. En 1947, il crée une revue de poésie, La Cassette. 4 ans plus tard, il entre aux Presses Universitaires de France, où selon ses dires, il apprend à écrire, à bannir les clichés. Par la suite, il écrit des romans, des essais, des recueils d'aphorismes et de poésies. En 1971, il est élu à l'Académie Goncourt et à l'Académie Mallarmé.

  • Son décès est annoncé par son éditeur Albin MICHEL.
  • Notons qu’il est mort à 13H00 à l'hôpital Ambroise Paré de Boulogne-Billancourt, selon le communiqué de son éditeur.
  • Suite à l’annonce de son décès, le ministre de la Culture, Aurélie FILIPPETTI salue la mémoire d’« un enfant chéri du public, un étonnant raconteur d'histoires ».
  • Josyane SAVIGNEAU du Monde annonce son décès en publiant l’article intitulé « Robert SABATIER, l'auteur des « Allumettes suédoises », est mort ». Son article souligne que « Robert SABATIER, c'était d'abord un sourire. Celui d'un éternel enfant étonné et gourmand. Celui d'un homme qui aimait la vie. Sa grande passion était la poésie, et c'est pourtant le roman qui lui a apporté la reconnaissance et le succès public » tout en revenant sur son parcours. L’Express se sert d’un titre assez similaire pour annoncer sa mort. L’article est intitulé « Robert SABATIER, auteur des Allumettes suédoises, est décédé » et souligne qu’il « derrière lui une œuvre engagée et poétique ».
  • De son côté, Le Nouvel Observateur le fait au travers de l’article « Robert SABATIER, romancier populaire fou de poésie, est mort ». L’article évoque la perte du « doyen de l'Académie Goncourt, l'auteur des « Allumettes suédoises », salué par tous comme un formidable conteur d'histoires, mais aussi un poète et un admirable connaisseur de la poésie, lui qui pouvait réciter par cœur des milliers de vers ».
  • Pour sa part, 20 Minutes parle de la perte d’un « écrivain et poète parisien prolifique » dans son article « Littérature : Robert SABATIER est décédé ». L’article revient brièvement sur le parcours de celui qui « a été directeur littéraire chez Albin MICHEL, avant d'entrer à l'Académie Goncourt en 1971 ».

Ajouter un message