Carnet

Simone BOISECQ

Simone BOISECQ 7 avril 1922 - 6 août 2012
01/10/2015

L’ancienne journaliste et sculptrice non figurative française, Simone BOISECQ s’est éteinte 6 août 2012 à Auray. Elle voit le jour à Alger, le 7 avril 1922. Elle est la fille du poète Émile BOISECQ et de sa femme, la pianiste Suzanne DÉFERRE. En 1937 elle suit des cours de dessins auprès du sculpteur Henri LAITIER avec qui elle travaille sur le motif dans la campagne algéroise, puis des cours du soir en sculpture aux Beaux-Arts d'Alger. En 1940 elle est en hypokhâgne au lycée d'Alger. Poursuivant en 1941 des études de philosophie et d'esthétique à l'Université d'Alger, elle fréquente la librairie d'Edmond CHARLOT.  

·         Elle est inhumée le 8 août 2012 à Paris, au cimetière du Père-Lachaise (division 76) face au mur des Fédérés.

·         Libération annonce son décès en publiant l’article « Disparition de la sculptrice Simone BOISECQ ». L’article rapporte que « La sculptrice Simone BOISECQ, proche des surréalistes et de la Nouvelle École de Paris, s’est éteinte lundi à l'âge de 90 ans à l’hôpital d’Auray » tout en soulignant que « Déjà très affaiblie, Mme BOISECQ avait été hospitalisée il y a un mois ».

·         Dans son article « Mort du sculpteur Simone BOISECQ, proche de la nouvelle École de Paris » faisant part de sa disparition, L’Alsace rapporte que « Le sculpteur Simone BOISECQ, proche des surréalistes et de la Nouvelle École de Paris, s'est éteinte lundi à l'âge de 90 ans à l'hôpital d'Auray (Morbihan), a annoncé mercredi le musée Unterlinden à Colmar qui possède plusieurs de ses œuvres ».

·         Pour sa part, Le Figaro relaye l’annonce de son décès en publiant l’article intitulé « Mort du sculpteur Simone BOISECQ ». Il y est annoncé que « Le sculpteur Simone BOISECQ, proche des surréalistes et de la Nouvelle École de Paris, s'est éteinte avant-hier à l'âge de 90 ans à l'hôpital d'Auray (Morbihan) ». De plus, l’article rappelle que « Née en 1922 à Alger, Simone BOISECQ avait travaillé comme journaliste à l'AFP, avant de se consacrer à la sculpture. Sa rencontre en 1946 avec l'artiste Karl-Jean LONGUET, arrière-petit-fils de Karl MARX, et une visite à l'atelier de Brancusi en 1949 furent décisives dans sa vocation ».

Ajouter un message