Carnet

André HODEIR

André HODEIR 21 janvier 1921 - 1 novembre 2011
01/10/2015

Le violoniste, compositeur, arrangeur et musicologue français André HODEIR nous a quittés à 90 ans, le 1er novembre 2011 à Versailles. Il voit le jour à Paris le 21 janvier 1921. Il suit une formation initiale de violoniste et de compositeur classique et le réussit avec succès. En effet, il est élève du Conservatoire de Paris, où il suit la classe d'analyse d'Olivier Messiaen. Il en sort avec trois premiers prix : fugue, harmonie, histoire de la musique. En parallèle de ses études, il découvre le jazz, et entreprend une réflexion sur les formes de la musique tant jazz que classique.

·         Le Nouvel Observateur annonce son décès au travers de l’article intitulé « Décès du compositeur et violoniste de jazz André HODEIR». L’article rapporte que « Le compositeur, musicologue et violoniste de jazz André HODEIR, est décédé mardi à l’âge de 90 ans à Versailles, a-t-on appris mercredi auprès du contrebassiste Patrice CARATINI » tout en revenant sur son parcours.

·         Pour sa part, Europe 1 le fait via l’article « Mort du compositeur André HODEIR». Il y est souligné que « Né à Paris en 1921, André HODEIR a connu le jazz peu avant la guerre, alors qu'il se destinait à une carrière de violoniste classique ». De plus, l’article rapporte que « Son œuvre la plus célèbre est le diptyque « Jazz on Joyce », composé d'« Anna Livia PLURABELLE », cantate de jazz pour deux voix de femmes et orchestre de jazz ».

·         Dans son article intitulé « André HODEIR est mort », le site web Qobuz évoque sa disparition par « André HODEIR est décédé le 1er novembre à Versailles. Le compositeur, musicologue et violoniste de jazz était âgé de 90 ans » tout en survolant son parcours et soulignant son intérêt pour le jazz.

·         Par ailleurs, Radio France évoque la perte d’« un grand compositeur qui signa quelques-unes des plus brillantissimes pages du jazz en France » et souligne qu’« avec sa plume, il donna également ses fondements théoriques à la critique de jazz sur les cinq continents et fut un romancier au style admirablement raffiné » dans son article « Mort d'André HODEIR (1921-2011) » relayant la triste nouvelle.

Ajouter un message