Carnet

Yves ROBERT

Yves ROBERT 19 juin 1920 - 10 mai 2002
01/10/2015
  • Naissance : 19 juin 1920 à Saumur en Anjou.
  • État civil : De son nom complet Yves Henri Charles Marie ROBERT est un acteur, scénariste, réalisateur et producteur français. Fils de Henry ROBERT qui est originaire de la Mayenne tout comme sa maman, Madeleine CROISSANT. Son père était une personne aux mille métiers, coquin, joueur, instable et joli cœur : « un filou » dira carrément son fils qui s’inspirera de lui pour camper ses héros. Il passe une partie de son enfance à Pouancé, dans le nord du Maine-et-Loire bien qu’il soit né à Saumur. Il gardera de ses premières années passées au contact de la nature, un amour de la campagne que l'on retrouve dans plusieurs de ses films, ainsi qu'une passion pour le jardinage. Après un premier mariage et la naissance de deux enfants : Anne et Jean-Denis Robert, il a vécu, à partir de 1948, avec l'actrice Rosy VARTE. Puis, à partir de 1956, avec l'actrice Danièle DELORME, avec laquelle il s'est marié et a fondé une maison de production : « La GUEVILLE ».
  • Décès : 10 mai 2002 à Paris.
  • Yves ROBERT est décédé à 81 ans à son domicile de Paris des suites d’une hémorragie cérébrale. Son décès fut annoncé par un de ses proches.
  • Les réactions suite à l’annonce de sa disparition, les réactions pleuvent de partout que ce soit venant des artistes comme celui de Jean ROCHEFORT qui le décrivit comme « un travailleur extraordinaire, un charpentier de la péloche (…) c'était vraiment un homme de passion. (...) Quel bosseur ! » Soit venant des politiques comme celui du Président Jacques CHIRAC : « Avec la disparition d'Yves Robert, le cinéma français perd l'un de ses artisans les plus talentueux et les plus attachants » ou celui du premier ministre Jean-Pierre Raffarin : « Yves Robert aura été un artiste complet (…) Il va nous manquer, comme il manque aujourd'hui à Danièle Delorme avec laquelle il a tant construit dans la vie comme au cinéma ».
  • L’annonce de sa disparition fut relayée par tous les médias et de nombreux articles furent publiés. Sa vie et sa carrière ainsi que ses œuvres y furent ainsi rapportées comme dans les articles du « Nouvel Observateur » ou celui de « L’Humanité » ou encore celui de « TF1 ». Il y a eu même des articles hors du territoire français comme ce fut le cas en Belgique avec un article du journal « Le Soir ».
  • Il est enterré le mercredi 15 mai 2002, au cimetière du Montparnasse (9e division, en bordure de l'allée principale), avec pour épitaphe « Un homme de joie... ».
  • Clin d'œil au réalisateur de La Guerre des boutons, des visiteurs posent régulièrement sur sa tombe des boutons de toutes les couleurs.
Ajouter un message