Carnet

Roger MUNIER

Roger MUNIER 21 décembre 1923 - 10 août 2010
01/10/2015

L’écrivain, traducteur et critique français, Roger MUNIER est mort le 10 août 2010 à Vesoul. Il est né le 21 décembre 1923 à Nancy, en France. Après des études de philosophie et de théologie, il a occupé des postes importants dans les organisations professionnelles de la métallurgie. Il effectue de nombreux voyages avant de se retirer au Lyaumont dans les Vosges saônoises. Il a dirigé la collection « L'Espace intérieur » chez Fayard, publiant des textes sur le taoïsme, le bouddhisme Tch'an, l'hindouisme, l'islam et les penseurs occidentaux. L'essentiel de son œuvre est composé de fragments et de notations qui, sur la ligne de crête entre philosophie et poésie, tentent une approche nouvelle du réel.

 

  • Le vendredi 13 août 2010, ses obsèques sont célébrées en l'église de Xertigny dans les Vosges.
  • Pure People annonce son décès en publiant l’article « Roger MUNIER : L'écrivain et poète est mort ». Il y est rapporté que « Pour avoir tant et si bien traduit son maître et ami Martin HEIDEGGER, il savait la finitude, la  « mortellité » d'être humain, les conditions ontologiques du Dasein. Roger MUNIER, éminent écrivain et traducteur, s'est éteint le 10 août 2010 à l'âge de 86 ans ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Ancien directeur de la collection L'Espace Intérieur pour la maison Fayard, sa bibliographie en propre se compose de multiples publications : fragments, essais critiques (Le parcours oblique, Le contour et l'éclat, Opus incertum...), recueils de poésie (L'Instant)... Un œuvre considérable que nous vous invitons à envisager sur son site Internet, et à redécouvrir ».
  • De son côté, Jean Marc MORANDINI fait part de son décès via l’article intitulé « Décès de l'écrivain Roger MUNIER, spécialiste d'Heidegger ». Il y est annoncé que « L'écrivain Roger MUNIER, traducteur de Martin HEIDEGGER et d'Octavio PAZ et spécialiste d'Arthur RIMBAUD, est décédé mardi à l'âge de 87 ans, annonce le carnet du Monde daté de samedi. Entré chez les Jésuites en 1944, Roger MUNIER a quitté l'ordre en 1953. Il était marié et père de trois enfants ».

 

Ajouter un message