Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Hebdo de l'Ardèche
L'Echo de Vibraye
L'Eclaireur Vimeu
L'Essor Bigourdan
L'Eveil de la Haute Loire
L'Eveil Normand
L'Hebdo de Charente-Maritime
Le Courrier du Pays de Retz
Le Havre Presse
Le Limouxin
Le Mémorial de l'Isère
Le Réveil de Neufchâtel
Le Réveil Normand
Le Tarn Libre
Ouest France + Presse Océan

Assef CHAOUKAT

01/10/2015
Assef CHAOUKAT 15 janvier 1950 - 18 juillet 2012

L’homme politique et général d’armée syrien, Assef CHAOUKAT décède mercredi 18 juillet 2012 à Damas, emporté à 62 ans par un attentat suicide contre le bâtiment de la Sécurité nationale. Il voit le jour à al-Madehleh, un village de Tartous, le 15 janvier 1950. Il grandit dans un milieu assez modeste. Dans les années 1970, il se porte volontaire pour servir dans l'armée syrienne. Dans le milieu des années 1980, il prend de l'importance parmi les officiers de sa génération, mais n'a toujours pas de statut officiel dans l'État syrien.

·         Dans son article « Avec la mort d'Assef Assef CHAOUKAT, le régime ASSAD perd l'un de ses piliers », France 24 annonce son décès par « Tué mercredi à Damas, Assef CHAOUKAT, beau-frère de Bachar AL-ASSAD, était l'une des pièces maîtresses de la cellule de crise mise en place par Damas pour mater la révolte. Sa mort est un coup dur porté au pouvoir syrien ».

·         Le Figaro annonce son décès en publiant l’article intitulé « Le beau-frère d'EL-ASSAD a été tué dans l'attentat de Damas ». L’article rapporte que « Assef CHAOUKAT, le beau-frère du président syrien Bachar AL-ASSAD, a été tué dans l'attentat suicide qui a visé ce matin le bâtiment ultraprotégé de la Sécurité nationale à Damas » et souligne que « Assef CHAOUKAT est mort dans un hôpital de Damas où il avait été transféré ».

·         De son côté, Charles CARRASCO d’Europe 1, évoque que « La rébellion a porté un grand coup au clan ASSAD mercredi. Selon la télévision d'État Syrienne, le beau-frère du président, Assef CHAOUKAT, l'un des principaux responsables de la sécurité dans le pays, a été tué dans un attentat à la bombe à Damas contre un bâtiment de la Sécurité nationale, dans le quartier de Rawda » dans son article « Syrie : le pouvoir en partie décapité ».

·         20 Minutes relaye la nouvelle de son décès dans l’article intitulé « Le pouvoir syrien en partie décapité à Damas ». Il y est annoncé que « La bataille entre armée officielle et l'Armée syrienne libre (ASL) fait rage dans la capitale syrienne. Ce mercredi matin, plusieurs très hauts responsables du régime syrien, dont le beau-frère de Bachar AL-ASSAD, ont été tués dans un attentat à la bombe contre un bâtiment de la Sécurité nationale ».

·         Pour sa part, Dominic EVANS du Nouvel Observateur le fait via l’article « Un attentat touche le cœur du pouvoir syrien à Damas ». L’article annonce qu’« Un attentat perpétré au cœur du centre de décision du pouvoir syrien à Damas a ébranlé mercredi le régime de Bachar AL ASSAD, tuant dans le bâtiment de la Sécurité nationale trois hauts responsables du gouvernement et de l'armée. Parmi les victimes confirmées figure le général Assef CHAOUKAT, vice-ministre de la Défense et beau-frère du président Bachar AL ASSAD ».

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z