Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
France-Antilles
L'Agriculteur de l'Aisne
L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire
L'Eveil de la Haute Loire
L'Indépendant de l'Yonne
L'Indicateur des Flandres
La NRCO
La Presse de la Manche
Le Courrier du Loiret
Le Démocrate de l'Aisne
Le Pays
Le Phare Dunkerquois
Le Républicain d'Uzès et du Gard
Les Nouvelles de Saone-et-Loire
Populaire du centre

Jean TABARY

01/10/2015
Jean TABARY 15 mars 1930 - 18 août 2011

Le dessinateur français, Jean TABARY s’éteint le 18 août 2011 à Pont-l'Abbé-d'Arnoult. Né le 15 mars 1930 à Stockholm, en Suède, il est notamment connu pour être l'auteur d’Iznogoud. Fils d'un père violoniste et d'une mère au foyer, son premier métier est « staffeur », décorant les plafonds de sculptures en plâtre ou staff. Il devient ensuite dessinateur de bandes dessinées. Le tournant de sa carrière est la création avec René GOSCINNY, de la série « Les aventures du Calife Haroun el Poussah » d'abord dans Record puis dans Pilote. Victime d'un accident vasculaire cérébral en 2004, il arrête de dessiner et confie Iznogoud à ses trois enfants qui publient un 28e album en 2008.

·         Le Mercredi 24 aout 2011, ses obsèques sont célébrées en l'église Saint-Pierre à Pont-l'Abbé-d'Arnoult.

·         Au terme de la cérémonie, son cercueil enveloppé du drapeau français est inhumé au cimetière de la ville.

·         Vincent DELAURY d’Agora Vox intitule « La mort de TABARY is no good » son article annonçant son décès. Il y annonce que « Le monde du neuvième art est en deuil après le décès de Jean TABARY (1930-2011), auteur de la célébrissime bande dessinée Iznogoud » et souligne qu’« On reconnaît la force de pénétration d’une œuvre dans les consciences collectives à la façon dont certains de ses leitmotivs imprègnent la vie de tous les jours. Sans être forcément lecteur de BD, qui n’a pas entendu, au moins une fois dans sa vie, la fameuse expression « Je veux être Calife à la place du Calife !! » ? Maxime passée dans le langage courant depuis un certain nombre d’années ».

·         De son côté, Le Parisien publie l’article « Jean TABARY, le dessinateur d'Iznogoud est mort » pour relayer l’annonce de sa mort. Il y est annoncé qu’« Iznogoud est orphelin. Son créateur, Jean TABARY, est décédé jeudi soir à l'âge de 81 ans. Le dessinateur avait donné naissance à de nombreux personnages de bandes dessinées, mais c'est avec le grand vizir et ses mesquineries qu'il est devenu célèbre ».

·         Dans son article « Jean TABARY, le créateur d'Iznogoud, est décédé », Sud Ouest en fait de même et annonce qu’« un grand nom de la bande dessinée vient de disparaître. Jean TABARY est décédé hier soir à l'âge de 81 ans ».

·         Par ailleurs, Lucie DANCOING de Paris Match annonce son décès via l’article intitulé « Jean TABARY. Le père d’Iznogoud a cédé sa place ». Elle y annonce qu’« Être calife à la place du calife », une réplique devenue culte pour plusieurs générations. Le dessinateur Jean TABARY, qui avait créé le personnage de bande dessinée Iznogoud, est décédé jeudi à l’âge de 81 ans ». 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z