Carnet

Kostas AXELOS

Kostas AXELOS 26 juin 1924 - 4 février 2010
01/10/2015

Le philosophe et traducteur français d'origine grecque, Kostas AXELOS s’en est allé à 85 ans, le 4 février 2010. Il voit le jour à Athènes le 26 juin 1924. Issu d’une famille de la bourgeoisie athénienne, il reçoit une éducation en trois langues (grec, allemand, français). De plus, il reçoit sa formation secondaire au lycée d’Athènes, à l’École allemande, et à l’Institut français, avant d'entreprendre des études de droit et d’économie. Il émigre à Paris en 1945 et poursuit ses études de philosophie à la Sorbonne. De 1950 à 1957 il est chercheur au CNRS, avant de travailler à l'Ecole pratique des hautes études.

 

  • Il est inhumé à Paris, au cimetière du Montparnasse, le 11 février 2010.
  • L’Humanité annonce son décès en publiant l’article « Mort de Kostas AXELOS ». Il y est rapporté que « Le philosophe Kostas AXELOS est mort le 4février à Paris, dans sa quatre-vingt-sixième année ». Par ailleurs, l’article rappelle que « Né en Grèce, formé au lycée d’Athènes, il a été entraîné vers l’économie, le droit, la politique puis par la philosophie, dans le prolongement de son engagement dans la résistance grecque à l’occupation allemande et italienne. Sa participation à la guerre civile qui s’en est suivie l’a fait exclure de son parti et condamner à mort par les nouveaux maîtres de la Grèce. Il parvient à s’évader, quittant la Grèce par bateau et arrive à Paris en 1945 où il achève ses études de philosophie et devient chercheur au CNRS ».
  • Pour sa part, Le Figaro annonce son décès via l’article intitulé « Décès du philosophe Kostas AXELOS ». Il y est annoncé que « Le philosophe et traducteur français d'origine grecque Kostas AXELOS, est mort à l'âge de 85 ans, a annoncé à l'AFP son éditeur, les Editions de Minuit. Né le 26 juin 1924 à Athènes, ce philosophe avait pris une part active à la Résistance pendant l'occupation allemande et italienne de la Grèce lors de la Seconde guerre mondiale puis pendant la guerre civile, comme journaliste, écrivain et théoricien communiste. Cofondateur de la revue de philosophie politique Arguments, il dirigeait la collection du même nom aux Editions de Minuit ».

 

Ajouter un message