Carnet

Jean-Yves CALVEZ

Jean-Yves CALVEZ 3 février 1927 - 11 janvier 2010
01/10/2015

Le prêtre jésuite français, philosophe et économiste, expert en marxisme et professeur de philosophie sociale, Jean-Yves CALVEZ s’éteint à Paris le 11 janvier 2010 des suites de complications d’un œdème pulmonaire. Il est né le 3 février 1927 à Saint-Brieuc. À 16 ans, il entre au noviciat de la Compagnie de Jésus (23 octobre 1943). À la suite de sa formation religieuse, il fait de brillantes études à l’institut d’études politiques et l’institut de droit international de Paris. Il est également diplômé de l’École des hautes études. Dès 1953, il enseigne les sciences sociales au scolasticat jésuite de Chantilly. Le 31 juillet 1957, il est ordonné prêtre.

 

  • La cérémonie des obsèques a lieu jeudi à 14 Janvier 2010 en l'église Saint-Ignace, à Paris.
  • Claire LESEGRETAIN de La Croix annonce son décès en publiant l’article « Le philosophe et théologien Jean-Yves CALVEZ est décédé ». Elle y annonce que « Spécialiste du marxisme, ce grand intellectuel jésuite de 82 ans, qui avait suivi et participé à près de soixante ans de débats et de réflexions dans l'Église et dans la société, est mort lundi matin 11 janvier ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Hospitalisé dimanche soir pour un œdème pulmonaire avec complications cardiaques, il est décédé lundi matin. Doctrine sociale de l'Église, document d'Aparecida, relations entre Juifs et Arabes, légitimité politique, libre commerce, accueil des migrants, guerre contre le terrorisme, coopération Nord-Sud, laïcité… Il suffit de feuilleter les articles de Jean-Yves CALVEZ publiés dans La Croix ces dernières années pour se rendre compte que ce grand intellectuel jésuite comptait parmi les meilleurs connaisseurs de la vie sociale, économique et politique, en France et dans le monde ».
  • Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Mort du jésuite Jean-Yves CALVEZ ». Il y est annoncé que « Le père jésuite Jean-Yves CALVEZ, théologien et philosophe, spécialiste du marxisme, est mort hier à Paris à l'âge de 82 ans, annonce la Conférence des évêques de France. Il fut un grand intellectuel, provincial (supérieur) de la Compagnie de Jésus en France, dont la pensée avait une grande répercussion intellectuelle dans l'Eglise. Il laisse de nombreux travaux sur l'enseignement social de l'Eglise, les philosophes allemands, l'économie, la politique, etc. ».

 

Ajouter un message