Carnet

Dominique DESANTI

Dominique DESANTI 31 août 1919 - 8 avril 2011
01/10/2015

L’écrivaine française, journaliste, historienne, biographe et romancière, Dominique DESANTI est morte le 8 avril 2011 à Paris. Née Anne Dominique PERSKY, elle vient au monde à Moscou le 31 août 1919. Elle est pratiquement élevée seule par son père dans un milieu d'émigrés russes profondément anticommunistes à Paris. Adolescente, elle se passionne pour la danse, la poésie et le théâtre, prenant des cours avec Louis JOUVET. Elle apprend le russe et l'allemand, ce qui lui permet de traduire divers ouvrages. Elle fait ses premiers pas dans le journalisme alors qu'elle était étudiante, en 1939, travaillant le matin à Paris-Midi et à l'agence de photos de presse du groupe où elle est engagée par Pierre LAZAREFF.

·         Gilles ANQUETIL du Nouvel Observateur annonce son décès en publiant l’article intitulé « Dominique DESANTI est morte ». L’article rapporte qu’« Au côté de son mari, le philosophe Jean-Toussaint DESANTI, elle avait traversé la Résistance et le stalinisme. Mais Dominique DESANTI, qui est morte ce vendredi 8 avril, n’était pas seulement la moitié féminine de ce couple sartrien » tout en rappelant que « Née en 1920, elle-même historienne et écrivain, passionnée de théâtre, de danse et de poésie, elle était l’auteur de nombreuses biographies consacrées à Elsa TRIOLET et ARAGON, Robert DESNOS, Pierre DRIEU La Rochelle et même Sacha GUITRY ».

·         Pour sa part, L’Express le fait au travers de son article intitulé « Dominique DESANTI, historienne, écrivaine et résistante, est décédée ». Son décès y est annoncé comme suit : « L'historienne, biographe, romancière et grande résistante Dominique DESANTI, qui fut aussi journaliste à L'Humanité dans les années qui suivirent la Libération, est décédée vendredi 8 avril ».  Par ailleurs, l’article rapporte qu’« Elle avait rejoint la Résistance dès les premières heures de l'Occupation allemande. Avec son mari, le philosophe Jean-Toussaint DESANTI, mort en 2002, elle avait organisé dès 1940 la logistique des maquis ».

·         De son côté, Le Point intitule « Décès de Dominique DESANTI, historienne, écrivain et résistante » son article relayant la triste nouvelle. L’article rapporte que « L'historienne, biographe, romancière et grande résistante Dominique DESANTI, qui fut aussi journaliste à L'Humanité dans les années qui suivirent la Libération, est décédée vendredi ».

Ajouter un message