Carnet

Blaise PASCAL

Blaise PASCAL 16 juin 1623 - 19 août 1662
01/10/2015
  • Naissance : 19 juin 1623 à Clairmont aujourd’hui Clermont-Ferrand en Auvergne (France)
  • Etat civil : Ainé d’une famille de trois enfants, PASCAL est un mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien. Enfant précoce, il fut éduqué par son Père un juge local et membre de la petite noblesse. Dès son plus jeune âge, il montra des dispositions mentales et intellectuelles extraordinaires pour les mathématiques et les sciences. Il contribua par la suite de manière importante à l’étude des fluides par ses tous premiers travaux qui concernent les sciences naturelles et appliqués. En 1642, PASCAL inventa la machine à calculer en la dédiant au Chancelier Séguier. Elle fut d’abord dénommée machine d’arithmétique, puis roue Pascaline et enfin Pascaline. Il créa deux nouveaux champs de recherche majeurs par la publication d’un traité de géométrie à seize ans et par le développement d’une méthode de résolution du « problèmes des partis ». Ce dernier naissance par la suite au cours du XVIIIème siècle au calcul des probabilités et influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales. Suite à une expérience mystique qu’il éprouva à la suite d’un accident de carrosse en Octobre 1654, il se consacra à la réflexion philosophique et religieuse. Les Provinciales et les Pensées en résultèrent mais ne furent publiées qu’après sa mort. 
  • Décès : 19 Août 1662 à Paris (France). PASCAL est mort de graves problèmes stomacaux et abdominaux, accompagnés de lésions cérébrales au n°8 de la rue Neuve-Saint-Étienne-du-Mont (devenue le n°2 de la rue Rollin). Mais malgré, l’autopsie pratiquée après sa mort, la raison exacte de sa santé chancelante demeure un mystère. Son corps fut inhumé dans l’église Saint-Étienne-du-Mont sur la montagne Sainte-Geneviève dans le Vème arrondissement de Paris. Ses derniers mots furent « Puisse Dieu ne jamais m’abandonner ». PASCAL ne put achever, son travail théologique le plus important : un examen soutenu et logique de la défense de la foi chrétienne, avec pour titre original « Apologie de la religion chrétienne ». En l’honneur de ses contributions scientifiques, le nom de Pascal fut donné à l’unité de pression du système international, à un langage de programmation et à la loi de Pascal (un principe important d’hydrostatique). Le fait comique marquant sa vie survint lorsque Descartes, en voyant son manuscrit crut qu’il était de son père dû à sa précocité. 
Ajouter un message