Carnet

John ATTA-MILLS

John ATTA-MILLS 21 juillet 1944 - 23 juillet 2012
01/10/2015

L’homme politique ghanéen, président de la République depuis le 7 janvier 2009, John ATTA-MILLS décède le mardi 23 juillet 2012 à Accra (Ghana), probablement emporté par son cancer à la gorge à 68 ans. Né John Evans Fifii ATTA-MILLES, il vient au monde à Tarkwa (Côte-de-l'Or), le 21 juillet 1944. Titulaire d'un diplôme en droit de l'Université du Ghana et d'un doctorat en études orientales et africaines de la School of oriental and African Studies (SOAS) de l'Université de Londres, il a enseigné le droit à l'Université Stanford puis à l'Université du Ghana.

·         L’Express annonce son décès en publiant l’article intitulé « Ghana : mort soudaine du président ATTA-MILLS, le vice-président lui succède ». L’article annonce que « Le président John ATTA-MILLS qui dirigeait le Ghana depuis 2009 est mort brusquement mardi à 68 ans et son vice-président lui a immédiatement succédé pour un intérim jusqu'à la présidentielle prévue en décembre dans ce pays présenté comme un rare exemple de démocratie en Afrique de l'Ouest » tout en soulignant que « Juriste de formation, ATTA-MILLS avait acquis une dimension nationale en 1997 avec sa nomination par Rawlings à la vice-présidence. Il avait abandonné ses fonctions à l'élection du président KUFUOR en 2000 ».

·         Dans son article avec le même titre annonçant son décès, 20 Minutes rappelle que « La présidence avait annoncé dans l'après-midi « la mort brusque et prématurée du président de la République du Ghana », sans donner de précisions sur les raisons du décès du chef de l'État survenu dans un hôpital d'Accra, la capitale. Le président ATTA-MILLS s'était rendu aux États-Unis le mois dernier pour des examens médicaux dits de routine, mais des rumeurs le disaient atteint d'un cancer de la gorge ».

·         De son côté, Le Nouvel Observateur survole brièvement le parcours de cet homme d’État juriste de formation tout en soulignant que le défunt « dirigeait depuis janvier 2009 cette ancienne colonie britannique devenue récemment un important producteur de pétrole et devait se présenter pour un second mandat à la fin de l'année » dans son article rapportant son décès.

Livre d'Or

Ajouter un message