Carnet

Olivier CLÉMENT

Olivier CLÉMENT 17 novembre 1921 - 15 janvier 2009
01/10/2015

L’écrivain, poète et théologien orthodoxe français, Olivier CLÉMENT s’est éteint à Paris, le 15 janvier 2009. Né le 17 novembre 1921, et issu d’une famille cévenole agnostique, il se convertit à l'âge de trente ans après une longue recherche dans l'athéisme et les spiritualités asiatiques. Il avait découvert, sous l’influence de la lecture de Nicolas BERDIAEV et de Vladimir LOSSKY, dont il deviendra l’élève et l’ami, la pensée des Pères chrétiens d’Orient et reçu le baptême dans l’Église orthodoxe, au sein de la paroisse francophone du Patriarcat de Moscou à Paris. Agrégé d'histoire, il a longtemps enseigné au lycée Louis-le-Grand à Paris. Professeur à l'Institut de théologie orthodoxe (Institut Saint-Serge) il était devenu l'un des témoins les plus estimés et les plus féconds de l'Orthodoxie en Occident.

 

  • La Croix annonce son décès en publiant l’article « Olivier CLÉMENT, grand penseur orthodoxe du XXe siècle, est mort ». Il y est rapporté qu’« Avec la mort d'Olivier CLÉMENT, survenue jeudi 15 janvier au soir à l'âge de 87 ans, c'est un des grands noms de la pensée orthodoxe qui vient de s'éteindre ». Par ailleurs, l’article souligne que « Disciple de Vladimir LOSSKY, ce théologien français aura en effet été l'une des figures majeures de cette « École de Paris », qui s'était épanouie autour de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge, dans la lignée du grand courant spirituel et théologique né en Russie à la fin du XIXe siècle et replié en France après la Révolution russe. Il est devenu l'un des plus grands théologiens français ».
  • Pour sa part, La Documentation Catholique fait part de son décès via l’article intitulé « Mort du théologien Olivier CLÉMENT ». Il y est annoncé que « Le grand penseur orthodoxe Olivier CLÉMENT s'est éteint le 15 janvier à l'âge de 87 ans. Né en 1921 dans une famille athée des Cévennes, il découvre la Bible à l'adolescence ainsi que d'autres écrits à caractère religieux. Ses études d'histoires et l'enseignement de grands professeurs comme Henri-Irénée Marrou lui révèlent à quel point les civilisations sont marquées par le spirituel ».
  • Dans son article « Olivier CLÉMENT », Le Monde annonce que « Voilà un homme qui respirait à plein avec les « deux poumons » de la foi chrétienne, l'Orient et l'Occident, Byzance et Rome. Avec lui, on passait des Pères de l'Eglise grecque à l'orthodoxie russe martyrisée sous Staline, des guerres d'un Proche-Orient en proie à tous les intégrismes à celles des Balkans dont il connaissait chaque épisode tragique. Olivier CLÉMENT est mort jeudi 15 janvier à Paris, à l'âge de 87 ans ».

 

Ajouter un message