Carnet

Robert BARCIA

Robert BARCIA 22 juillet 1928 - 12 juillet 2009
01/10/2015

Le militant trotskyste français et co-fondateur de Lutte ouvrière, Robert BARCIA est à 80 ans, le 12 juillet 2009 à Créteil. De son nom complet Robert Félix BARCIA, il nait le 22 juillet 1928 à Paris. Issu d’un milieu ouvrier sympathisant communiste, il commence à militer en 1943 à l'âge de 15 ans, dans un groupe clandestin de la jeunesse communiste. En 1949, à l'âge de 21 ans, il devient visiteur médical. L’année suivante, cette activité n'étant pas compatible avec sa vie militante, il quitte rapidement cet emploi. À partir de 1953, il redevient visiteur médical pour le laboratoire Ucépha.

 

  • Marie-Lys LUBRANO de Marianne annonce son décès en publiant l’article « Inouï : comment Lutte Ouvrière a caché la mort de Hardy, son chef occulte ». Il y est rapporté que « Dirigeant historique de LO, Robert BARCIA, alias Hardy, est mort. Avec lui disparaît l’une des figures de la politique française : il était le fondateur de la première organisation trotskyste du pays. Mais il n’est pas mort hier ; en réalité, il est décédé il y a plus d’un an. Et depuis, les quelques mille militants de Lutte ouvrière gardent farouchement le secret sur sa disparition ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Six mois, jour pour jour, avant la mort de BENSAID, un autre dirigeant révolutionnaire s’en allait. Robert BARCIA, alias Hardy, fondateur de Lutte ouvrière né à Paris le 22 juillet 1928, décédait à Créteil. Sans tambours, ni trompettes. Il mourait en secret. Si l’état civil n’avait pas donné confirmation de son décès, personne ne saurait que Robert BARCIA s’en est allé. Et avec lui, un petit morceau d’Histoire ».
  • Pour sa part, Libération fait part de son décès via l’article intitulé « Robert BARCIA, alias Hardy, est mort... il y a un an ». Il y est annoncé qu’« Il a vécu et il est mort dans le secret: Robert BARCIA, alias Hardy, co-fondateur du parti trotskiste Lutte ouvrière, dont le décès il y a plus d’un an a été révélé jeudi, fut une des figures les plus mystérieuses de la politique française. Une mort cachée, à l’image d’une vie menée dans l’ombre: l’existence du dirigeant trotskiste, aux manettes de Lutte ouvrière depuis sa fondation en 1968, n’a été connue du grand public qu’à la fin des années 90, qui découvrira alors un homme de plus de 70 ans, aux cheveux frisés grisonnants et aux petites lunettes ».
  • Dans son article « La très discrète disparition de Robert BARCIA, alias Hardy, fondateur de Lutte Ouvrière », Samuel LAURENT du Monde annonce que « Robert BARCIA, alias Hardy, fondateur de Lutte ouvrière, est mort. Un décès qui remonterait à plus d'un an, mais dont la presse était restée ignorante tout ce temps. Il serait décédé le 22 juillet 2009. Si la mort d'Hardy est restée secrète, « à sa demande », explique-t-on au sein de Lutte ouvrière, sa vie le fut tout autant. Longtemps connu par son seul pseudonyme, il a fait l'objet de toutes sortes de rumeurs. On disait qu'il était un grand patron, à la tête d'un groupe pharmaceutique ».

 

Ajouter un message