Carnet

Pierre SUDREAU

Pierre SUDREAU 13 mai 1919 - 22 janvier 2012
01/10/2015

L’homme politique français, Pierre SUDREAU est mort le 22 janvier 2012 à Paris, aux Invalides. Il avait 92 ans. Il vient au monde le 13 mai 1919 dans une famille d'industriels de la Région parisienne. Son père meurt lorsqu'il a quatre ans. Sa mère reprend la société familiale et place son fils en pension au Lycée Hoche de Versailles. Pour échapper à la « longue désespérance » de son enfance, comme il le raconte dans ses souvenirs, il lit beaucoup. Après le bac, il fréquente l'École libre des sciences politiques. Il est licencié en droit et en lettres.

·         Le 27 janvier 2012, une cérémonie d’hommage où les honneurs militaires lui sont rendus s’est déroulée dans la cour d’honneur des Invalides à Paris.

·         Le lendemain, 28 janvier 2012, il est inhumé dans la stricte intimité familiale, au cimetière de Blois après une cérémonie d'hommage sur la place de la République de la ville.

·         Le Monde fait part de son décès via l’article « Pierre SUDREAU, ancien grand résistant, est mort ». Il y est annonce que « Grand résistant et ancien ministre de GAULLE, le centriste Pierre SUDREAU est décédé dimanche 22 janvier après-midi à Paris à l'âge de 92 ans, a-t-on appris lundi auprès de la mairie de Blois, dont il fut maire de 1971 à 1989, avant d'être battu par le socialiste Jack Lang. Il est décédé à l'institution nationale des Invalides où il avait été admis récemment, a-t-on précisé aux Invalides ».

·         Pour sa part, Béatrice HOUCHARD du Figaro relaye la nouvelle de son décès via la publication de l’article intitulé « L'ancien ministre Pierre SUDREAU est mort ». Elle annonce qu’« Âgé de 92 ans, grand résistant, ancien ministre, Pierre SUDREAU était le dernier survivant du gouvernement formé par de GAULLE en juin 1958. Il est mort dimanche après-midi d'une crise cardiaque, à l'hôpital des Invalides » tout en soulignant que « Toute la dernière partie de la vie de sa vie fut consacrée, notamment à la présidence de la Fondation de la Résistance, à transmettre aux plus jeunes générations les valeurs de la résistance ».

·         De son côté, Charles SILVESTRE de L’Humanité rapporte la nouvelle de son trépas avec l’article « Disparition du grand résistant Pierre SUDREAU ». Il y est rapporté que « Dernier survivant du gouvernement formé par de GAULLE 1958, le centriste Pierre SUDREAU est décédé dimanche après-midi à Paris à l'âge de 92 ans. Grand-croix de la Légion d'honneur, auteur de plusieurs ouvrages dont De l'inertie en politique (1985), il a présidé la Fondation de la Résistance. Il était devenu, à 23 ans, le plus jeune chef d'un réseau de Résistance. Il connaît la torture, est mis à l'isolement de longs mois dans la prison de Fresnes avant d'être déporté dans le camp de concentration de Buchenwald ».

Ajouter un message