Carnet

Henry BULAWKO

Henry BULAWKO 25 novembre 1918 - 27 novembre 2011
01/10/2015
  • Naissance : 25 novembre 1918 à Lida alors en Lituanie, désormais Biélorussie
  • État civil : Henry BULAWKO est un journaliste, historien, traducteur et écrivain juif français, déporté à Auschwitz, qui présidait l'Union des Déportés d'Auschwitz. Son père, Shlomo ZALMAN BULAWKO, est propriétaire d'une scierie en Lituanie, avant de devenir rabbin à Paris. Il a trois sœurs et deux frères. Arrivée à Paris, en 1925, à l'âge de 7 ans, avec sa famille, sa langue maternelle est le yiddish. Il en apprécie sa richesse, qui inclut sa littérature et son humour. Il sera toujours discret sur son père, ne deviendra pas rabbin, mais comme lui publiera et sera un membre actif du Hachomer Hatzaïr, mouvement se revendiquant juif, sioniste, mais laïque. 
  • Décès : 27 novembre 2011 à Paris en France.
  • Henry BULAWKO meurt à l'âge de 93 ans de cause naturelle. 
  • Le journal L’Humanité annonce son décès par le biais d’un article intitulé « Henri BULAWKO, un des derniers témoins de la Shoah, est décédé ». L’article revient notamment et surtout sur la page noire de sa vie sa déportation durant la Seconde Guerre mondiale. Il y est décrit comme un « Militant de la mémoire et proche de la jeunesse ».
  • Le secrétaire national du PCF annonce sa disparition sur le site web du parti. Il y écrit : « J’apprends avec tristesse le décès d’Henri BULAWKO (...). Le Parti communiste français, par ma voix, rend hommage à la figure imposante de la Résistance et de la déportation que fut Henri BULAWKO ». Il ajouta d’ailleurs : « Mon admiration est grande devant une vie si pleine de courage et d'humanité ».
  • Sur le site web de Terre d’Israël, un post a été publié pour faire part de sa disparition. Il y est rapporté sa vie et le combat qu’il a menés lors de sa déportation. Il ajoute par la suite qu’ « avec lui, c’est un grand témoin de l’histoire et un militant de la mémoire qui s’éteint ».
  • L’annonce de sa disparition se fit même ressentie jusqu’en Belgique. En effet, le quotidien « Le soir » et la chaine de télé RTL Belgique annoncèrent sa disparition. Ils intitulent leurs articles « Décès d'Henry BULAWKO, écrivain, rescapé d'Auschwitz ». 
  • Une cérémonie en hommage à Henry BULAWKO a eu lieu à la Fondation Rothschild, le vendredi 02 décembre 2011, en présence de Catherine VIEU-CHARIER, Conseillère de Paris (12e arrondissement de Paris) et de Lyne COHEN-SOLAL, Conseillère de Paris (5e arrondissement de Paris), représentant la ville de Paris. Il est enterré le même jour au Cimetière parisien de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Ajouter un message