Carnet

Henri MESCHONNIC

Henri MESCHONNIC 18 septembre 1932 - 8 avril 2009
01/10/2015

Le théoricien du langage, essayiste, traducteur et poète français, Henri MESCHONNIC décède à Villejuif le 8 avril 2009. Né de parents juifs russes venus de Bessarabie en 1924, il voit le jour à Paris le 18 septembre 1932. Enfant caché pendant la guerre, il poursuit des études de lettres. Il effectue lors de son service militaire en tant que sursitaire un passage de huit mois dans la guerre d’Algérie en 1960. Ses premiers poèmes en témoignent. Linguiste, Henri MESCHONNIC enseigne d’abord à l’université de Lille de 1963 à 1968, puis il rejoint, en 1969, le Centre universitaire expérimental de Vincennes, pour participer à sa création.

 

  • Eric AESHIMANN de Libération annonce son décès en publiant l’article « Henri MESCHONNIC, une pause lourde de sens ». Il y est rapporté que « Henri MESCHONNIC, poète, traducteur et linguiste, est mort le 8 avril. Il avait 76 ans et laisse une œuvre littéraire imposante ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Homme chaleureux, il était aussi engagé dans son travail poétique que dans ses essais souvent polémiques, ou dans son enseignement à l’université de Vincennes, dont il fut l’un des fondateurs ».
  • Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Le Décès du linguiste Henri MESCHONNIC ». Il y est annoncé que « L'essayiste et traducteur de la Bible Henri MESCHONNIC est décédé mercredi à Villejuif (Val-de-Marne) à l'âge de 76 ans, a-t-on appris aujourd'hui auprès sa maison d'édition, Desclée de Brouwer ».
  • Dans son article « Henri MESCHONNIC, un linguiste au risque de la Bible », La Croix annonce que « Le linguiste Henri MESCHONNIC est mort à 76 ans, le 8 avril, d'une leucémie, à Villejuif (Val-de-Marne). Peu connu du grand public, il laisse une œuvre saluée pour sa vivacité, au ton parfois très critique, son érudition et l'étendue des domaines qu'il a choisi d'investir, en polygraphe passionné. Le professeur a consacré, à compter des années soixante-dix, hors des modes de l'époque, des ouvrages de référence, à la poétique et la conception du langage ».

 

Ajouter un message