Carnet

Simon HANTAÏ

Simon HANTAÏ   1922 - 12 septembre 2008
01/10/2015

Le peintre français d'origine hongroise, Simon HANTAÏ meurt le 12 septembre 2008 à Paris. Né en décembre 1922 à Biatorbágy en Hongrie et après des études l'école des Beaux-arts de Budapest, il parcourt l'Italie à pied et s'installe en France en 1948. Il effectue sa première exposition à la galerie parisienne L'Étoile scellée en 1953. En janvier 1957, il critique l'attitude des surréalistes face à l'insurrection de Budapest, notamment la récupération qui en est faîte dans « Hongrie, Soleil levant ». En 1966, il prend la nationalité française. En 1982, il représente la France à la Biennale de Venise. Il est le père des musiciens Pierre, Jérôme et Marc HANTAÏ.

 

  • PaperBlog.fr annonce son décès en publiant l’article « Simon HANTAÏ (1922-2008) peintre du silence ». Il y est rapporté qu’« Homme secret et solitaire, Simon Hantaï, 86 ans, peintre abstrait, maître de la couleur, est mort pendant son sommeil le 19 septembre dernier ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Il arrive en France à pied en 1949 après avoir traversé l'Italie. Ses recherches picturales le rapprochent du surréalisme dont il se démarque après avoir découvert les œuvres de Pollock. Il se consacre à une écriture gestuelle. Il plie la matière organique, froisse, noue et gratte la toile en y déposant des couleurs pures. Les couleurs dès lors s'articulent sur les parties convexes des plis. Sa vie est marquée par des ruptures fréquentes ».
  • Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Décès du peintre Simon HANTAÏ ». Il y est annoncé que « L'artiste français d'origine hongroise Simon HANTAÏ, peintre abstrait maître de la couleur, qui pliait et compressait la toile avant de la peindre, est mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Paris à l'âge de 85 ans, a-t-on appris auprès de ses proches. Le peintre est décédé à son domicile pendant son sommeil, selon la même source. Il était une « grande figure de l'abstraction en France et un grand peintre de la couleur et avait inventé la technique du « pliage comme méthode », pliant et froissant la toile avant de la peindre. L'œuvre n'était alors révélée qu'une fois dépliée ».
  • Dans son article « Le peintre Simon HANTAÏ est décédé », Le Journal des Arts annonce que « Le peintre Simon HANTAÏ, d’origine hongroise, vient de décéder à l’âge de 86 ans. Il s’était installé à Paris en 1949 avant d’acquérir la nationalité française en 1966. La révolution artistique qu’il mène dès 1960 se fonde sur un nouveau rapport au support, il invente le pliage. Il plie, froisse, noue et gratte la toile sur laquelle le pinceau ne peut déposer la texture que sur les parties convexes des plis. Il abandonne alors progressivement le support de la toile tendue sur un châssis, au profit d’un support libre ».

 

Ajouter un message