Carnet

Jean TRANAPE

Jean TRANAPE 3 décembre 1918 - 21 août 2012
01/10/2015

 

L’ancien combattant de la France libre, héros de la bataille de Bir-Hakeim, Compagnon de la Libération, Jean TRANAPE est mort à 93 ans, mardi 21 août 2012 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Fils d’un commerçant néo-calédonien d'origine vietnamienne, il nait le 3 décembre 1918 à Nouméa. Il est dessinateur de travaux publics lorsqu’il commence en janvier 1940 son service militaire au Bataillon mixte d’Infanterie coloniale de Tahiti. Après le ralliement de la colonie à la France libre le 2 septembre 1940, il s’engage pour la durée de la guerre dans le bataillon du Pacifique. Il est porte-drapeau de son unité lors du défilé de la victoire sur les Champs-Élysées. Démobilisé en juillet 1946 comme sergent-chef, il reprend son activité professionnelle comme dessinateur industriel.

•         Le Monde annonce son décès au travers de l’article « Mort de Jean TRANAPE, Compagnon de la Libération ». Il y est rapporté que « Jean TRANAPE, compagnon de la Libération, grande figure du bataillon du Pacifique, dont il était l'un des derniers survivants, est mort mardi 21 août, à 93 ans, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) » et souligné que « Membre du Conseil de l'ordre de la Libération depuis 1958, Jean TRANAPE était commandeur de la Légion d'honneur et titulaire notamment de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 1939-1945 avec deux palmes. Jean TRANAPE mort, il ne reste plus que vingt-cinq compagnons de la Libération en vie ».

•         Pour sa part, Le Nouvel Observateur intitule « Décès de Jean TRANAPE, Compagnon de la Libération et soldat à Bir Hakeim » son article relayant son décès. Son décès y est annoncé comme suit : « C'est l'une des photos les plus connues de la France libre : un jeune homme est félicité par le général de Gaulle qui lui a remis la Croix de la Libération. Jean TRANAPE, Compagnon de la Libération et l'un des derniers survivants du Bataillon du Pacifique, est décédé mardi à l'âge de 93 ans ».

•         Dans son article avec le même titre, Libération annonce sa disparition tout en soulignant que « Membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis 1958, Jean TRANAPE était commandeur de la Légion d'honneur et titulaire notamment de la Médaille militaire et de la Croix de guerre 39/45 avec deux palmes ».


 

Ajouter un message