Carnet

Carnet : Albert COSSERY

Carnet : Albert COSSERY 3 novembre 1913 - 22 juin 2008
01/10/2015

Le « Voltaire du Nil »

L’auteur francophone et parisien de nationalité égyptienne, Albert Cossery s’en est allé à 94 ans, à Paris. Il est Né d'un père rentier et d'une mère illettrée le 3 novembre 1913 au Caire dans une famille bourgeoise originaire de Damiette.
Comme c'est alors l'usage dans les familles aisées, il est inscrit très tôt dans une école Chrétienne, le Collège des Frères de la Salle à Daher, puis, en 1926, il entre au Lycée français de Bab al-Louq.
Dès l'âge de 10 ans, parfaitement initié à la littérature française, il commence à écrire romans et poèmes....

Albert Cossery est décédé dans l'hôtel à Paris dans la même chambre qu'il occupait, à Saint-Germain-des-Prés, depuis 1945.
C’est le « service de la voirie des existences » qui vient enlever le corps, car en France, lorsqu’on meurt en route ou ailleurs que chez soi, à l’extérieur de son domicile, c’est la police qui est chargée de la conventionnelle levée du corps.

Une existence atypique.

Il a donc vécu le plus clair de son existence (à part quelques années à Montmartre) dans le mythique hôtel La Louisiane, de rien, avec rien et pour rien pendant soixante ans!. Celui qu’on surnommait le « Voltaire du Nil »
fit un soir des rares confidences au journaliste et romancier Frédéric Andrau qui consacre un récit biographique à l'écrivain. Cossery mettait de la distance entre lui et son environnement même s'il avait un besoin réel d'être aimé, admiré et reconnu.

Deux phrases par semaine.

Il n'a eu de cesse de rendre hommage aux petites gens et aux marginaux de son enfance cairote. Imprégné de culture orientale, son œuvre fait l'éloge du dénuement et de la paresse conçus comme une philosophie de vie.
Il devient une des figures de Saint-Germain des Prés, sympathise avec Albert Camus, gravite autour de Boris Vian, Juliette Gréco, Mouloudji, Jean Genet, Alberto Giacometti. Son œuvre compte neuf livres, dont sept romans, une adaptation théâtrale (Les Fainéants dans la vallée fertile, comédie en trois actes) et le recueil de nouvelles, qui l’avait fait connaître et certainement l’encouragea à persévérer, au rythme, avouait-il, de deux phrases par semaine

Albert Cossery est un écrivain qui a vécu selon la loi qu'il s'était fixé, sans suivre un plan de carrière. Le mythe Cossery s'est forgé sur son éloge du dénuement et de la paresse conçus comme un art de vivre et une philosophie qu'il a pratiqué, emblème de son œuvre. Il repose depuis le 2 juillet 2008 au cimetière du Montparnasse, dans la 13e division, non loin du philosophe Emil Cioran.

Ajouter un message