Carnet

Joseph FOURIER

Joseph FOURIER 21 mars 1768 - 16 mai 1830
01/10/2015
  • Naissance : 21 mars 1768 à Auxerre
  • État civil : De son nom complet, Jean Baptiste Joseph FOURIER est un mathématicien et physicien français, connu pour ses travaux sur la décomposition de fonctions périodiques en séries trigonométriques convergentes appelées séries de FOURIER et leur application au problème de la propagation de la chaleur. Il est né d'un père garçon tailleur et d'Edmée Germaine LEBÈGUE. Il est orphelin de père et de mère à dix ans. Recommandé par l'évêque d'Auxerre, il fait ses études à l'École militaire d'Auxerre tenue alors par les Bénédictins de la Congrégation de Saint-Maur. Destiné à l'état monastique, il préfère s'adonner aux sciences. Élève brillant, il y est promu professeur dès l'âge de seize ans et peut dès lors commencer ses recherches personnelles. Il crée en 1810 l'Université Royale de Grenoble dont il devient le recteur.
  • Décès : 16 mai 1830 à Paris 
  • Joseph FOURIER est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris, à côté de Champollion. 
  • Son éloge funèbre a été prononcé par François ARAGO, de l'Académie des sciences, et par Victor COUSIN, de l'Académie française.
  • La tombe de FOURIER au Père-Lachaise est dans le style éclectique égyptien. Elle est composée d’un buste dans un naos avec des cobras gravés sur les piliers et surmontés par un disque solaire ailé entouré de deux uræus
  • FOURIER fait partie des soixante-douze savants dont le nom est inscrit sur la Tour Eiffel (numéro 67/72).
  • Le Lycée Joseph-Fourier à Auxerre porte son nom.
  • En 2009, le prix BULL – JOSEPH FOURIER fut créé. Il est doté d'un premier prix de 15 000 euros et d'autres prix qui seront constitués en dotation de temps machine sur des supercalculateurs. Il est axé sur le développement de la simulation numérique en France.
Ajouter un message