Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Auxois Libre Bourgogne Libre
Centre Presse Vienne
Eure Infos
L'Echo de l'Armor et de l'Argoat
L'Echo du Riberacois
L'Est Agricole et Viticole
L'Est Eclair
La Dépêche du Pays de Bray
La Marne
La République des Pyrénées
La Tribune Républicaine
Le Bonhomme Picard
Le Paysan Lorrain
Le Pélican
Les Nouvelles de Saone-et-Loire

Germaine TILLION

01/10/2015
Germaine TILLION 30 mai 1907 - 19 avril 2008

L’ethnologue et résistante française, Germaine TILLION est morte le 19 avril 2008 à Saint-Mandé (Val-de-Marne). Elle nait le 30 mai 1907 à Allègre (Haute-Loire). Elle est la fille du magistrat Lucien TILLION et de l'écrivain Émilie CUSSAC, connue sous le nom d'Émilie TILLION. Elle suit une formation d'ethnologue auprès de Marcel Mauss et Louis Massignon. Licenciée en lettres, elle est diplômée de l'École pratique des hautes études, de l'École du Louvre, et de l'INALCO. Entre 1934 et 1940, dans le cadre de sa thèse, elle réalise quatre séjours en Algérie pour étudier l'ethnie berbère des Chaouis présente dans l'Aurès.

 

  • Le Figaro annonce son décès en publiant l’article « Germaine TILLION, une vie en éternelle résistance ». Il y est rapporté que « Pionnière de l'ethnologie et grande figure de la Résistance française, elle s'est éteinte samedi dans sa 101e année ». Par ailleurs, l’article souligne que « Décédée samedi à l'âge de 100 ans, Germaine TILLION aspirait à la paix, après avoir été de tous les combats du XXe siècle, usant sa vie à lutter contre toutes les formes d'oppression. Difficile de caractériser en une formule celle qui fut à la fois une grande résistante, une ethnologue émérite, un écrivain engagé et une médiatrice respectée ».
  • Pour sa part Le Parisien fait part de son décès via l’article intitulé « Mort de la résistante Germaine TILLION ». Il y est annoncé que « Pionnière de l'ethnologie qu'elle pratiqua en Algérie dès les années 1930, héroïne de la Résistance et l'une des cinq Françaises grand-croix de la Légion d'honneur, Germaine TILLION s'est éteinte hier chez elle à Saint-Mandé (Val-de-Marne) à l'âge de 101 ans. ».
  • Dans son article « Germaine TILLION est morte », Libération annonce que « Germaine TILLION, ethnologue et résistante, est décédée samedi dans sa 101e année à son domicile de Saint-Mandé (Val-de-Marne), a annoncé à l'AFP Tzvetan TODOROV, président de l'association Germaine TILLION. Elle a été une pionnière de l'ethnologie et une opposante viscérale à tous les totalitarismes ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z