Carnet

Santiago CARRILLO

Santiago CARRILLO 18 janvier 1915 - 18 septembre 2012
01/10/2015

L’homme politique et un écrivain espagnol, Santiago CARRILLO est mort à 97 ans, le 18 septembre 2012 à Madrid. Né Santiago José Carrillo SOLARES, il voit le jour le 18 janvier 1915 à Gijón, Asturies. Il est élevé au sein d'une famille ouvrière asturienne qui déménage à Madrid lorsque son père, Wenceslao CARRILLO, syndicaliste et dirigeant local du PSOE et de l'UGT, est muté pour prendre des responsabilités nationales. Il suit des cours au lycée Cervantes, dépendant de l'Institution Libre d'Enseignement, mais la situation de pénurie économique de sa famille l’oblige à abandonner ses études et à travailler comme apprenti dans une imprimerie. Il adhère aux Jeunesses socialistes (JJSS) et au syndicat UGT. Grâce à cette combinaison, il commence à exercer le journalisme pour le journal Le socialiste. 

Le Parisien annonce son décès en publiant l’article « Espagne : décès de Santiago CARRILLO, le leader historique des communistes ». Il y est rapporté qu’ « Il avait traversé et marqué l'histoire espagnole depuis la Guerre civile jusqu'à la transition démocratique de l'après-franquisme : le dirigeant historique du Parti communiste espagnol Santiago CARRILLO, âgé de 97 ans, est décédé mardi chez lui à Madrid, durant sa sieste ». Par ailleurs, l’article souligne que « Le regard vif tamisé derrière d'épaisses lunettes, une éternelle cigarette aux lèvres, il a mené un parcours intimement lié à l'histoire de l'Espagne depuis les années 30 : jeune responsable républicain pendant la Guerre civile de 1936-1939, exilé en France pendant quarante ans sous le régime du général Franco, avant de devenir secrétaire général du Parti communiste espagnol (PCE) de 1960 à 1982. Auteur prolifique, chroniqueur incontournable de la vie politique espagnole, esprit indépendant qui très tôt défendra l'idée de « l'eurocommunisme », il se décrivait lui-même, dans une interview donnée en 2008, comme un « franc-tireur » ».

Pour sa part, Le Figaro fait part de son décès via l’article intitulé « Espagne : mort du leader historique du PC ». Il y est annoncé que « Le leader historique du Parti communiste espagnol Santiago CARRILLO est mort à l'âge de 97 ans, a annoncé aujourd'hui un responsable du parti de gauche Izquierda unida, Jose Luis CENTELLA, à la radio nationale. Secrétaire général du Parti communiste espagnol de 1960 à 1982, il aura traversé l'histoire de son pays depuis la Guerre civile jusqu'à la transition démocratique de l'après-franquisme ». Les hommages affluent suite à l'annonce du décès de Santiago Carrillo.

Dans son article « Santiago CARRILLO, leader historique du communisme espagnol, est mort », Le Monde annonce que « Secrétaire général du parti communiste espagnol (PCE) de 1960 à 1982, Santiago CARRILLO est mort à l'âge de 97 ans. Engagé lors de la guerre civile d'Espagne (1936-1939) et acteur de la transition démocratique après la mort de Franco en 1975, il aura traversé l'histoire de son pays, le regard vif tamisé par d'épaisses lunettes, et une éternelle cigarette aux lèvres ». 
 

Ajouter un message