Carnet

Jean GRELAUD

Jean GRELAUD 26 octobre 1898 - 25 février 2007
01/10/2015

L’un des trois derniers poilus français de la Première Guerre mondiale, le français Jean GRELAUD meurt à Paris, le 25 février 2007 à l'âge de 108 ans et 122 jours. Il est né le 26 octobre 1898 à Paris, dans le 7ème arrondissement. Particulièrement instruit, il sera stagiaire à la Banque de France avant de devenir agent commercial. Mobilisé le 10 mars 1917, il a fait partie du 31e puis du 131e Régiment d'Infanterie et a combattu dans l'Aisne au Chemin des Dames (avril 1917) où il sera gravement gazé. Il est fait prisonnier lors de la seconde bataille de la Marne (juillet 1918). Il est interné dans un camp en Belgique. Il s'en évadera avant d'être rapatrié le 21 novembre 1918. Il ne sera pas démobilisé avant 1920.

 

  • À sa demande, sa mort a été tenue secrète pendant plusieurs jours. Sa famille n'a annoncé son  décès que le 5 mars.
  • Le Monde annonce son  décès en publiant l’article « Jean GRELAUD, un des trois derniers poilus, est mort ». Il y est rapporté que « Jean GRELAUD, un des trois derniers poilus de la première guerre mondiale, est décédé le 25 février à Paris à l'âge de 108 ans, a-t-on appris lundi de son entourage ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « A sa demande, sa mort a été tenue secrète pendant plusieurs jours par sa famille. Après lui, il ne reste plus désormais que deux poilus encore en vie : Louis de CAZENAVE, 109 ans, né le 16 octobre 1897, membre du 5e bataillon sénégalais de décembre 1916 à septembre 1917, a connu le chemin des Dames ; Lazare PONTICELLI, 109 ans, né le 7 décembre 1897, engagé dans le 1er régiment de marche de Sidi-Bel-Abbès, s'est battu contre les soldats autrichiens à Turin ».
  • Pour sa part, La Croix fait part de son  décès via l’article intitulé «  décès de Jean GRELAUD, l'un des trois derniers poilus ». Il y est annoncé que « Jean GRELAUD, l'un des trois derniers poilus de la Première guerre mondiale et le dernier poilu parisien, est décédé le 25 février à l'âge de 108 ans. Il avait toujours été réticent à s'exprimer sur la Première Guerre mondiale. A sa demande, sa mort a été tenue secrète pendant plusieurs jours par sa famille. Il était l'un des trois derniers survivants des 8,5 millions de soldats mobilisés sous l'uniforme français durant les 54 mois de la première guerre mondiale (août 1914 - 11 novembre 1918). Il avait également participé à la Seconde Guerre mondiale ».
  • Dans son article « Il ne reste que deux poilus », L’Express annonce que « L'un des trois derniers poilus de la Première Guerre mondiale est décédé le 25 février, à l'âge de 108 ans. Jean GRELAUD avait demandé à sa famille de tenir secrète la nouvelle de sa mort pendant quelques jours. Mobilisé dans l'infanterie en 1917, il avait combattu dans l'Aisne. Fait prisonnier lors de la seconde bataille de la Marne, il s'était évadé en Belgique. Il avait également participé à la Seconde Guerre mondiale ».

 

Ajouter un message