Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
France Guyane
L'Hebdomadaire d'Armor
L'Observateur du Valenciennois
La Croix du Nord
La Gazette du Val d'Oise
La République des Pyrénées
La Tribune de Montélimar
Le Journal de Ham
Le Journal des Flandres
Le Maine Libre
Le Républicain Lorrain
Pontivy Journal
Presse Océan
Saint-Martin's Week
Var Matin

Éric ESTABLIE

01/10/2015
Éric ESTABLIE   1964 - 3 octobre 2010

Le spéléologue, hydrogéologue et scaphandrier professionnel et chef d'entreprise français, Éric ESTABLIE décède le 3 octobre 2010 près de Labastide-de-Virac. Il vient au monde en 1964. Il est licencié au spéléo-club de Saint-Vallier-de-Thiey. Explorateur de cavités non cartographiées, il découvrit notamment la source du Platane dans les gorges de l'Ardèche ou explora les grottes de la Mescla dans les Gorges du Var. Reconnu comme sauveteur hors pair avec plus de vingt ans de pratique, d'un très bon sang-froid et mental et comme l'un des meilleurs plongeurs spéléos au monde, il fut membre volontaire du Spéléo Secours français de 2006 à sa mort

 

  • Le Point annonce son décès en publiant l’article « Mort D'Éric ESTABLIE - L'un des meilleurs spéléologues au monde retrouvé noyé ». Il y est rapporté que « Décrit comme doté d'un sang-froid hors du commun et d'un mental à toute épreuve, le spéléologue Éric ESTABLIE, retrouvé noyé lundi au terme de huit jours de recherches, était considéré, à 45 ans, comme l'un des meilleurs plongeurs spéléos au monde ». Par ailleurs, l’article souligne que « Recensé au sein de Spéléo secours français (SSF) depuis quatre ans comme plongeur bénévole, il était « toujours disponible » pour les opérations de secours complexes ».
  • Pour sa part, Libération fait part de son décès via l’article intitulé « Le spéléologue Eric ESTABLIE est mort le jour de sa plongée ». Il y est annoncé que « Le spéléologue retrouvé noyé lundi dans les Gorges de l'Ardèche après huit jours de recherches acharnées, est mort « 05H20 après le début de sa plongée» alors qu'il essayait de contourner un éboulis qui l'avait coincé, a annoncé samedi le parquet. Parti le 3 octobre au matin explorer une grotte plongeant dans le lit de la source de la Dragonnière, à Labastide-de-Virac, pour réaliser un nouveau relevé topographique, Eric ESTABLIE avait été bloqué à son retour par un éboulement à 780 mètres de l'entrée et 46 mètres de profondeur ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message
A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z