Carnet

Yann FOUÉRÉ

Yann FOUÉRÉ 26 juillet 1910 - 20 octobre 2011
01/10/2015

L’essayiste, théoricien des idées nationalistes bretonnes, et activiste breton, Yann FOUÉRÉ est mort le 20 octobre 2011 à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d'Armor. Né Jean Adolphe FOUÉRÉ, il voit le jour le 26 juillet 1910 à Aignan, dans le Gers. Fils unique d’un père fonctionnaire des impôts, il est, en partie, élevé à Rennes, à Callac (Côtes-d'Armor) par son arrière-grand-mère, enfin à Saint-Brieuc par sa grand-mère. Ses études secondaires, entamées à Saint-Brieuc, sont poursuivies au Lycée Montaigne, à Paris et achevées au Lycée de Clermont-de-l'Oise (Oise), au gré des affectations de son père. Faisant des études de droit, puis en sciences politiques, il devient président de l'Association des étudiants bretons de Paris (1933-1937).  Une fois diplômé en lettres, en droit et en sciences politiques, il réussit le concours de rédacteur du Ministère de l'Intérieur.

 

  • Il est enterré le 25 octobre à Guingamp, dans les Côtes d’Armor, après une cérémonie en la Basilique Notre-Dame de Bon Secours.
  • Jean-Yves CAMUS de Rue 89 annonce son décès en publiant l’article « Mort à 101 ans de Yann FOUÉRÉ, figure de l'autonomisme breton ». Il y est rapporté que « Né en 1910, Yann FOUÉRÉ, l’auteur de « L’Europe aux cent drapeaux », a été un des protagonistes importants de l’histoire bretonne pendant la seconde guerre mondiale puis l’inspirateur des mouvements autonomistes qui inscrivaient leur démarche au sein d’un fédéralisme européen désignant clairement l’Etat-Nation centralisateur comme l’ennemi principal ». Par ailleurs, l’article souligne que « Son aura personnelle dans les milieux bretons a transcendé les clivages politiques, même si ses héritiers les plus directs se trouvent sans aucun doute dans les milieux identitaires et chez les partisans de l’Europe des ethnies ».
  • Pour sa part, Agence Bretagne Presse fait part de son décès via l’article intitulé « Yann FOUÉRÉ, le patriarche de la cause bretonne, est décédé à l'âge de 101 ans ». Il y est annoncé que « Nous venons d'apprendre le décès de Yann FOUÉRÉ. Il fut un militant de la cause bretonne toute sa vie. D'abord haut-fonctionnaire, il devint pendant la guerre patron d'un groupe de presse avant de s'exiler en Irlande pour y devenir mareyeur. Dans l'histoire du mouvement breton, il est certainement l’une des personnalités les plus marquantes de l’Emsav et celui dont l'action et la réflexion auront marqué le plus fortement et le plus durablement les esprits. De l'entre-deux-guerres au XXIe siècle, il a toujours été en première ligne dans le combat pour une Bretagne majeure ».

 

Ajouter un message