Carnet

Joseph SANGUEDOLCE

Joseph SANGUEDOLCE 16 décembre 1919 - 14 août 2010
01/10/2015

Le résistant, homme politique et syndicaliste français, Joseph SANGUEDOLCE est mort à 90 ans, le 14 août 2010 à Beauzac suite à une chute. Il est né le 16 décembre 1919 à Sommatino en Italie. Issu d'une famille émigrée de Sicile, il travaille à la mine dès l'âge de 12 ans. Il milite dès lors dans une association de jeunesse avant de rejoindre le PCF et la CGT. Il est mobilisé en 1940 et fait prisonnier. Interné en Allemagne au Stalag VII-A jusqu'en 1941, il est rapatrié à la demande des Houillères de la Loire. Il a été maire PCF de Saint-Étienne de 1977 à 1983.

 

  • Le Télégramme annonce son décès en publiant l’article « Décès de Joseph SANGUEDOLCE, mineur, résistant et ex-maire ». Il y est rapporté que « L'ancien maire communiste de Saint-Etienne, Joseph SANGUEDOLCE, résistant, mineur, devenu responsable de la CGT puis maire de la ville de 1977 à 1983, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l'âge de 91 ans, a-t-on appris auprès du Parti communiste français ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Issu d'une famille italienne, mineur près de Saint-Etienne, résistant déporté à Dachau en 1943, Joseph SANGUEDOLCE est devenu responsable départemental de la CGT avant de faire basculer Saint-Etienne à gauche, en 1977, faisant de cette ville minière la plus importante détenue par le Parti communiste français (PCF) ».
  • Pour sa part, Le Progrès fait part de son décès par le biais de l’article intitulé « Joseph SANGUEDOLCE est mort cette nuit ». Il y est annoncé que « L'ancien maire communiste de Saint-Etienne, Joseph SANGUEDOLCE, résistant, mineur, devenu responsable de la CGT puis maire de la ville de 1977 à 1983, est décédé cette nuit, à l'âge de 91 ans ».
  • Dans son article « Le communiste Joseph SANGUEDOLCE est mort », Le JDD annonce que « L'ancien maire communiste de Saint-Étienne, Joseph SANGUEDOLCE, résistant, mineur, devenu responsable de la CGT puis maire de la ville de 1977 à 1983, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche, à l'âge de 91 ans. En 1977, Saint-Étienne était ainsi devenu la ville minière la plus importante détenue par le Parti communiste français ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message