Carnet

Peter MALAMA

Peter MALAMA 18 octobre 1960 - 22 septembre 2012
01/10/2015

L’homme politique suisse, Peter MALAMA est décédé le 22 septembre 2012, emporté à 51 ans par un cancer. Il nait le 18 octobre 1960 à Bâle. Membre du Parti libéral-radical, il siège au Conseil national de 2007 à sa mort. Il suit sa scolarité à Bâle puis étudie l'économie politique et l'économie d'entreprise à l'Université de Bâle. Il termine ses études en 1986. De 1989 à 2001, il occupe des postes dans diverses entreprises. À partir de 2001, il est directeur de la chambre de commerce de Bâle-Ville. Sa carrière politique commence en 1982 avec son adhésion au Parti radical-démocratique de Bâle. En 2005, il est élu au parlement du canton de Bâle-Ville où il siège durant trois ans, notamment à la commission de gestion. Il est marié et père de trois enfants.

Le Matin annonce son décès en publiant l’article « Le conseiller national Peter MALAMA est décédé ». Il y est rapporté que « Le conseiller national PLR de Bâle-Ville est décédé dans la nuit de vendredi à samedi des suites d'un cancer. Peter MALAMA était âgé de 51 ans. Le politicien souffrait depuis plusieurs années du cancer. Il laisse derrière lui une femme et trois enfants ». Par ailleurs, l’article souligne que « Marcel SCHWEIZER, président de l'USAM de Bâle a confirmé l'information du site en ligne Tages Woche. Il était entré au Conseil national en 2007. Il a fait partie des commissions de la politique de sécurité. Il a également travaillé au sein de la commission de la science, de l'éducation et de la culture. Avant de siéger à Berne, il avait été élu au Grand Conseil de Bâle-Ville de 2005 à 2008. Au privé, il était directeur de la chambre de commerce de Bâle-Ville ».

Pour sa part, Swiss Info fait part de son décès via l’article intitulé « Mort de Peter MALAMA, un libéral-radical singulier ». Il y est annoncé que « Conseiller national PLR de Bâle-Ville, Peter MALAMA est décédé à 51 ans. Son parti et son canton saluent ce libéral-radical au profil atypique, « très engagé » et « apprécié au-delà des frontières partisanes ». Le cancer dont il souffrait depuis plusieurs années, a fini par l'emporter, a indiqué Marcel SCHWEIZER, président de l'USAM de Bâle, confirmant une information du site en ligne « Tages Woche » ». De nombreuses personnalités du milieu de la politique ont présenté leurs condoléances à la famille.

 

Ajouter un message