Carnet

Jean ROBINET

Jean ROBINET 20 janvier 1913 - 13 mai 2010
01/10/2015

L’écrivain français qui se définissait comme un écrivain paysan, Jean ROBINET s’en est allé à 97 ans, le 13 mai 2010 à Saint-Broingt-le-Bois (Haute-Marne). Il est né le 20 janvier 1913 à Percey-le-Grand (Haute-Saône). Cultivateur en Haute-Saône, mobilisé en 1939, il est prisonnier en 1940 en Silésie et côtoie des jeunes épris de littérature. Il commence alors à écrire son premier ouvrage. Après la guerre il s'installe dans une ferme en Haute-Marne. Sous le pseudonyme de Jean FERMIER, il a publié des chroniques de la vie rurale et du monde comme il va dans la Haute-Marne libérée, puis dans Le Journal de la Haute-Marne pendant de très nombreuses années, et jusqu'à peu de temps avant sa disparition.

  • Le Journal de La Haute-Marne annonce son décès en publiant l’article « La terre a perdu son plus fidèle compagnon ». Il y est rapporté que « Jean ROBINET s’est éteint jeudi soir à Saint-Broingt-le-Bois, à l’âge de 97 ans, dans sa petite maison qui a abrité durant de très nombreuses années les longs silences nécessaires à son écriture ». Par ailleurs, l’article souligne qu’ « Issu d’une famille de petits paysans, il le devient lui-même et s’installe en Haute-Marne en 1949, trois ans après la parution de “Compagnon de labour”, son tout premier ouvrage. Rien ne prédestinait ce fils de petits paysans de Haute-Saône à prendre un jour la plume, lui qui souffrait d’une véritable « famine intellectuelle » du fait de ne pas être allé assez longtemps à l’école ».
  • Pour sa part, Le site web Histoire & Patrimoine Bleurvillois fait part de son décès via l’article intitulé « Jean ROBINET, l’écrivain paysan, s’en est allé ». Il y est annoncé que « Jean ROBINET est disparu le 13 mai 2010 à l'âge de 97 ans dans son village de Saint-Broingt-le-Bois (Haute-Marne), posé sur le plateau de Langres. Il est parti discrètement, comme il avait vécu durant sa longue vie de labeur et d’écriture ».

 

Ajouter un message