Carnet

Edward LORENZ

Edward LORENZ 23 mai 1917 - 16 avril 2008
01/10/2015

Le mathématicien et météorologue, Edward LORENZ est décédé le 16 avril 2008 à Cambridge aux Massachusetts, emporté à 90 ans par le cancer. Né Edward Norton LORENZ, il vient au monde à West Hartford dans le Connecticut, le 23 mai 1917. Il étudie les mathématiques à la fois Dartmouth College dans le New Hampshire et à l'Université de Harvard de Cambridge, Massachusetts. De 1942 à 1946, il sert en tant que météorologiste pour l’United States Army Air Corps. Après son retour de la guerre, il décide d'étudier la météorologie. Il obtient deux diplômes dans le domaine de la Massachusetts Institute of Technology. 

 

  • Le Monde annonce son décès en publiant l’article « Le père de « l'effet papillon », Edward LORENZ, est mort ». Il y est rapporté que « Le météorologiste américain Edward LORENZ est mort des suites d'un cancer, mercredi 16 avril, à Cambridge ». Par ailleurs, l’article souligne qu’« Au début des années 1960, alors qu'il s'interrogeait sur la difficulté de prédire avec précision l'évolution de la météo, il a abouti à la théorie dite « du chaos », qui a révolutionné la science bien au-delà de son champ de recherche. ».
  • Pour sa part, La Dépêche fait part de son décès via l’article intitulé « Décès d'Edward LORENZ, père de la théorie du chaos et de l'effet papillon ». Il y est annoncé que « Le scientifique américain Edward LORENZ, considéré comme le père de la théorie du chaos et de l'effet papillon est décédé mercredi à l'âge de 90 ans, a annoncé le Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il avait été professeur. Il s'est éteint à son domicile à Cambridge (Massachusetts, nord-est). Il souffrait d'un cancer ».
  • Dans son article « Le père de la théorie de « l'effet papillon » est mort », Le Nouvel Observateur annonce que « Edward LORENZ, auteur de la théorie de « l'effet papillon », est mort chez lui, mercredi 16 avril soir, à Cambridge, dans le Massachusetts. Il était âgé de 90 ans. Ce météorologue enseignait au renommé Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans les années 1960 quand, à l'occasion de recherches sur ordinateur, il a mis au point le concept selon lequel un changement minime des conditions initiales peut bouleverser l'évolution d'un système mathématique ».

 

Livre d'Or

Ajouter un message