Skip to main content
dancof-cercueil-biodegradable-base-papier-recycle

DanCof : un cercueil biodégradable à base de papier recyclé

« Préservez la nature, même au moment de de votre trépas ». Tel est en gros le message que le concepteur des cercueils DanCof veut faire passer. Les produits de cette marque sont en effet entièrement biodégradables : ils sont faits à base de papier mâché recyclé.


Quand l’industrie de la mort tue la planète…

Chaque jour, environ 160 000 personnes meurent dans le monde. Imaginez le nombre d’âmes en peine qui pleurent un être cher aux quatre coins du globe. Vous ne pouvez rien faire, ou presque, pour atténuer les douleurs de ces personnes. Par contre, imaginez le volume de bois, de marbre et autres métaux nécessaires à la fabrication de cercueils.

Rien qu’en France, les services funéraires consomment plus de 90 000 mètres cubes d’arbres pour la mise en bière des 540 000 décès annuels dans le pays. Cela représente une quantité phénoménale d’arbres, alors que l’enterrement représente seulement 68 % des décès. Dans les pays où la crémation est encore tabou ou inexistante, l’on n’imagine plus le nombre d’arbres abattus pour confectionner des cercueils.

Un cercueil biodégradable provenant du Danemark

Cette réalité glauque conduit certains créateurs à adopter une attitude plus écologique dans leur façon d’aborder la mort. Le designer danois Bendt Stov est de ceux-là. Son concept marque rapidement les esprits, même s’il ne s’agit pas du premier cercueil biodégradable commercialisé sur le marché.

Bendt Stov a baptisé sobrement son oeuvre DanCof. Dan correspond au diminutif du Danemark et Cof, à celui de « coffin », le mot anglais pour cercueil. Le DanCof tel qu’il est présenté par son créateur est fabriqué avec du papier maché recyclé.

Le DanCof : une bière légère et simple à sceller

Le choix du papier maché recyclé comme matière première n’est pas anodin. Ce matériau prend la forme d’une pâte dure, suffisamment solide pour supporter le poids d’un corps. Le papier maché recyclé est en lui même biodégradable. Un autre avantage de taille réside dans son poids. Le cercueil dans son ensemble pèse seulement 6 kilos. Les cercueils en bois traditionnels ou en zinc dépassent allègrement vingt ou trente kilos.

Le DanCof est également résistant à l’eau, en dépit de sa conception. Il est en outre facile à sceller. Une simple pression sur les bords suffit, là où les cercueils traditionnels ont besoin de fermetures en métal.

Des cercueils écologiques et personnalisés

Bendt Stov se veut flexible dans sa conception du cercueil biodégradable. Les familles du défunt sont libres de choisir la forme du cercueil ainsi que la couleur. Les ateliers DanCof façonnent leurs produits selon les coutumes du pays d’origine du mort. Les cercueils peuvent être ainsi de type Parisien, Tombeau, Lyonnais ou Américain. Des versions rectangulaires du DanCof sont proposées pour les familles originaires de Scandinavie.

La marque propose également des décors personnalisables pour ses bières. Ces ornements sont dessinés en fonction des origines, du métier, de la religion, voire de l’orientation politique du défunt. DanCof entend miser sur ces personnalisations pour se différencier des autres fabricants de cercueils biodégradables.

A lire aussi dans la rubrique Les services funéraires :

Enregistrer