Skip to main content
guide-decider-type-funerailles-sepultures.jpg

Guide pour décider du type de funérailles et de sépultures

Lors du décès d’un proche, il est important que ses dernières volontés soient respectées en matière du choix du déroulement de ses obsèques. Si ce dernier n’a rien anticipé de son vivant, les parents proches ont le choix entre l’incinération ou l’ensevelissement. Ils déterminent aussi le type de sépultures. 

Les différents types de funérailles

Il est préférable que le défunt anticipe ses obsèques en exprimant par écrit ses souhaits quant au déroulement de ses obsèques. Il peut aussi souscrire à des contrats d’assurance obsèques. Les croyances religieuses ainsi que l’éthique influencent la préférence. Si le défunt n’a pas exprimé ses dernières volontés, ce sont les proches qui décident du mode des funérailles. Ils peuvent choisir entre la crémation ou l’inhumation. Les études montrent que la crémation est deux fois moins onéreuse que l’inhumation. Mais il faut bien comparer les prix et les services proposés.

Les points communs entre ces deux types de funérailles

Il n’y a pas de grande différence du point de vue administratif. Et selon la nouvelle loi du 19 décembre 2008, le corps du décédé jouit des mêmes honneurs, hommages, droits et dignité, qu’il repose dans une urne ou dans un cercueil. 

En quoi consiste l’inhumation ?

L’inhumation est le premier type de funérailles. C’est l’action d’ensevelir le corps et le cercueil dans un caveau, un sépulcre ou un tombeau. 67% des français sont adeptes de cette méthode d’après des statistiques en 2013. Mais les prévisions pour 2030 privilégient la crémation.

Qu’est-ce que la crémation ?

La crémation est le deuxième type de funérailles. La dépouille et le sarcophage sont consumés par le feu puis transformés en cendres. Collectés dans une urne funéraire, les résidus de cette combustion peuvent être déposés dans un caveau ou dans une case de columbarium. La dispersion est aussi une autre option. 

L’importance d’une sépulture

Après le décès, le sépulcre est un passage obligé sauf si une dispersion des cendres est prévue. Les raisons suivantes démontrent sa nécessité:

  • C’est l’emplacement pour porter le corps en terre
  • L’endroit est évocateur et sentimental
  • Il s’agit de la dernière demeure du révolu
  • Il représente l’attache entre le trépassé et ses proches
  • Cette place est destinée au rituel, au recueillement et à la commémoration
  • C’est aussi un lieu destiné à la sérénité de la dépouille ou de ses cendres

Quels sont les différents types de sépultures ?

Les types de sépultures varient selon que la préférence soit la crémation ou l’inhumation:

  • Pour une tombe en pleine terre, le corps y repose dans un cercueil .  La place de cette tombe sera dans un cimetière, une concession particulière ou le quartier commun nommé « carré des indigents ». Une tombe cinéraire est spécifique aux urnes. 
  • En cas de tombe bâtie dans un cimetière, une concession individuelle ou familiale, le cercueil repose dans un caveau et l’urne dans une cavurne. Le tombeau est une cave scellée sans qu’il y ait contact avec la terre.
  • Si la tombe est semi-bâtie, le procédé est identique à la tombe bâtie. La seule différence est le dépôt du cercueil dans une fausse case et l’urne dans une mini-tombe.
  • Dans le cas de cases hors sol, un enfeu est destiné au cercueil et un columbarium pour l’urne.
  • La dispersion ne concerne que les cendres.  Elles seront  éparpillées dans le jardin des souvenirs, dans la nature mais loin des lieux publics, dans la mer ou dans un patrimoine personnel.

Comment choisir le lieu de la sépulture ? 

Si le décédé n’a pas choisi son lieu de sépulture avant sa mort, les parents proches détermineront son emplacement dans le cimetière. Cependant, selon la loi, il est obligatoire de réserver un sépulcre pour les personnes suivantes :

  • Les habitants de la commune indépendamment de l’endroit de leur décès
  • Les personnes décédées dans le secteur de la commune, abstraction faite de leur lieu de naissance ou de leur domiciliation 
  • Si la personne y possède une tombe familiale 
  • Les français éloignés mais qui figurent dans la liste électorale de la commune

A combien s’élèvent les frais d’une sépulture ?

Le coût est variable selon les communes mais les prévisions de dépenses englobent la place dans le cimetière, le coût de l’édifice, les annexes funèbres comme les pierres tombales. La location d’une concession peut être gratuite ou payante pour une période de 5 à 30 ans. Cependant, la dispersion des cendres est gratuite.

A lire aussi dans la rubrique Organisation des obsèques :

 Image : Shutterstock