Skip to main content
myimage.jpg

L’assurance obsèques en prestations standardisées

Il existe plusieurs contrats d’assurance obsèques. Ces contrats permettent de préparer et de financer en avance vos funérailles avant le décès. En cas de décès, l’assuré a la possibilité de souscrire à deux types d’assurance. soit l’assurance obsèques en capital ou l’assurance obsèques en prestation. Celle-ci se subdivise en deux parties: l’assurance obsèques en prestations standardisées et l’assurance obsèques en prestations personnalisées.

1- Un contrat qui allège la responsabilité des proches

Le contrat d’assurance obsèques en prestations standardisées offre à l’assuré un mode de financement anticipé pour ses obsèques. Ce contrat permet l’organisation des obsèques à partir de prestations complémentaires que l’assuré choisit. L’avantage est que les proches n’auront pas à s’occuper ni de l’organisation, ni du financement de vos obsèques.

La souscription peut se faire auprès d’une banque, d’une assurance ou d’une mutuelle. L’assuré signe un contrat d’assurance-vie dont le montant du capital à verser est déterminé à l’avance selon les prestations choisies. L’opérateur funéraire, désigné bénéficiaire, doit organiser les funérailles au moment du décès.

2- Des limites au niveau des prestations

Ce type de contrat comporte des zones d’ombres : les prestations contiennent peu d’éléments détaillés, le contenu n’est pas clair et l’assuré n’a en réalité pas beaucoup de choix.

Les choix sont limités pour :

  • Le type de cercueil (pas de choix pour les finitions du cercueil)
  • Le modèle de la plaque funéraire
  • Le type de pierre tombale
  • La dispersion des cendres ou l’achat d’une case de columbarium

L’assuré ne connait pas l’opérateur funéraire qui gérera ses obsèques, il confie l’organisation à un groupement d’entreprises funéraires qui, au moment du décès, désignera l’opérateur funéraire. Si l’assuré souhaite choisir son opérateur funéraire, il devra souscrire à un contrat d’assurance obsèques en capital.

Les seuls choix clairs et envisageables sont :

Un délai de carence de six mois est à prévoir un an après la signature du contrat. Cela signifie qu’il n’y a pas de garantie pendant ce délai, à moins que le décès soit accidentel. Si l’assuré meurt pendant la période de carence, le montant du capital destiné au bénéficiaire sera limité au montant total des cotisations versées jusqu’à la date du décès. Une fois le contrat signé, il est difficile de modifier les prestations, l’assuré peut uniquement faire basculer son contrat en assurance obsèques en capital.

3- Une hausse des prix à prendre en compte

En général, les prix des prestations funéraires augmentent annuellement. Il se peut alors que le capital versé ne convient pas à la prestation choisie. Dans ce cas, l’entreprise funéraire a la possibilité de supprimer certaines prestations choisies par le défunt pour rester dans le budget. Les compagnies peuvent aussi proposer à l’assuré de mettre de côté une somme additionnelle afin d’anticiper les coûts. Si les prix des pompes funèbres n’ont pas augmenté, l’argent sera rendue aux proches.

Cet article a été publié dans la rubrique Le contrat d’assurance obsèques

Crédits image : https://www.flickr.com/photos/guigui-lille/15473824364/sizes/l

Enregistrer

Enregistrer