Skip to main content
9047836277_aa6714bfa3_b

L’odeur de vos êtres chers sous forme de parfum

Kalain est une jeune entreprise établie en Normandie près d’Evreux, dans le département de l’Eure. Fondée par Katia Apalategui, et son fils Florian Rabeau, la société vise un public touché par le monde de l’olfaction. L’idée est de recopier sous forme de fragance la senteur d’un bien-aimé.

Genèse de la société

Tout a commencé par la disparition du père de Katia Apalategui, agent d’assurances, sept années auparavant. Pour démontrer son attachement, elle a voulu garder de lui un souvenir original. Son but est de perdurer sa présence malgré son absence. Dotée d’un sens particulier de l’odorat, le souvenir de l’odeur de son père a déclenché en elle une série de remémorations positives. L ‘effluve des objets personnels du disparu, en particulier ses vêtements, a été l’élément déclencheur.  Elle est adepte de la doctrine de l’odorat de Chantal Jacquet qui considère le parfum comme l’ambassadeur de l’esprit de ceux qui sont partis. Le 21 avril 2015, Kalain en partenariat avec l’Université de Havre/Urcom a vu le jour.  Ses deux entrepreneurs peuvent faire l’exploitation du produit dans le monde entier à des fins commerciales.

Comment fonctionne Kalain?

Kalain exploite les progrès de la nouvelle technologie pour faire sa trouvaille. Son principe est de combler une absence temporaire ou définitive par l’odorat. D’après plusieurs témoignages, le monde des sens est mystérieux. L’odorat est en mesure de favoriser une sorte d’alliance avec l’être ou l’objet chéris. Convaincus de cette théorie, ils se sont désignés sous l’appellation de « créateurs de liens olfactifs ». Leur défi, c’est de réaliser une reproduction véritable des émotions grâce à l’odeur de l’aimé. L’ émanation de la personne est saisie et refaite fidèlement sous forme de parfum dans un coffret.

Il a fallu trois années de coopération avec l’université du Havre pour peaufiner cette recherche avec Kalain. Désormais, il est possible d’entretenir un souvenir, une mémoire, une pensée grâce à l’odorat de l’absent. Les émotions suscitées par ces effluves sont la consolation, le confort, la béatitude et la félicité.

Comment Kalain doit sa réussite?

Katia APALATEGUI est précurseur. Un rêve survenu en 2008 est concrétisé en 2015 grâce à une recherche et à un travail acharnés. L’aboutissement de cet effort est la signature d’un contrat entre Kalain et Urcom. Le secret de leur découverte est encore tenu confidentiel.

A lire aussi dans la rubrique Les services funéraires :

 

Crédits image : https://www.flickr.com/photos/jeanpeste/9047836277/sizes/l

Enregistrer