Skip to main content
reconstruire-apres-deuil.jpg

Mieux se reconstruire après un deuil

Reprendre une vie normale après le deuil n’est pas chose aisée. L’épreuve parait toujours plus rude que ce à quoi vous vous attendiez. Voici quelques conseils pour mieux vous relever après la perte d’un être cher.


Arrêtez de fuir

Le travail de deuil commence et se termine de la même manière chez tout le monde, ou presque. Vous commencez par réfuter l’idée ou la réalité de la perte. Vous avez alors tendance à vous dire qu’il s’agit d’un cauchemar, ou même d’une mauvaise blague.

Quand bien même vous retrouveriez la raison, votre cœur et votre esprit restent étonnés. Comment cela a-t-il pu vous arriver ? Pourquoi ça vous arrive maintenant ? Qu’allez-vous faire maintenant qu’un être très cher à vous n’est plus là ? Telles sont les questions que vous pourriez vous poser pendant votre deuil.

Il se peut aussi que vous préfériez ignorer la perte et faire comme si de rien n’était. Mais même en vous plongeant sur des activités matérielles ou physiques censées vous faire évader, le sentiment de tristesse et de perdition reste vivace. C’est à ce moment précis que vous prenez conscience de la nécessité de vous relever, de faire face et de bien faire votre travail de deuil.

Acceptez d’être aidé

La fuite en avant n’est donc pas une attitude bénéfique en situation de deuil. Cela vaut aussi pour le déni total et la volonté de tout contrôler. Le deuil fait ressurgir en vous des flots d’émotions qui vous mettront dans tous vos états. Ignorer ces sentiments compliquerait donc votre travail de deuil ainsi que votre cheminement sur la voie du réconfort et de la reprise en main.

Ainsi, au lieu de vouloir tout dissimuler, de tout maîtriser et de paraître intouchable, exprimez vos sentiments. Vous voulez pleurer dans les jours ou semaines après le décès ? Faites-le autant que vous voulez. Vous aimeriez confier vos peines et votre douleur à un de vos proches ? Vos amis sauront vous accorder leurs oreilles attentives et leurs épaules accueillantes. Vous avez besoin d’aide ou de compagnie pour ne pas vous sentir trop seul ? Acceptez toutes les aides et assistances qui vous sont offertes.

En dehors des amis et des proches, vous trouverez une oreille attentive auprès des associations d’aides aux personnes endeuillées, ou auprès d’un psychologue. L’essentiel est d’évaluer tous les sentiments néfastes et toutes les pensées négatives qui travaillent votre corps et votre esprit.

Chérissez la mémoire du défunt

Un travail de deuil bien fait se déroule étape par étape. Inutile de vous forcer à vous reconstruire immédiatement après la perte du défunt. Prenez le temps qu’il vous faut pour vous adapter au mieux à cette absence. Rappelez-vous des bons et des moins bons moments que vous avez passés ensemble. Peut-être que le fait de regarder de vieilles photos du défunt vous rappellera certaines de ses qualités. D’autres préfèreront laisser sa chambre dans l’état où il l’a quittée.

Chacun a sa manière de chérir et d’honorer de manière adéquate les mémoires d’un mort. Vous pouvez trouver également une autre façon de vous remémorer les bons sentiments qui vous liaient au défunt. Cela vous aiderait grandement à vous débarrasser de votre culpabilité ou de votre colère. À terme, vous saurez puiser de la force à partir de ses souvenirs, et de commencer ainsi votre reconstruction.

A lire aussi dans la rubrique Faire face au deuil :

Image : Shutterstock