Skip to main content
obseques-choisir-cercueil-.jpg

Obsèques : comment choisir son cercueil ?

Le cercueil est obligatoire pour transporter le corps du défunt lors des funérailles. Que ce soit dans le cadre d’une inhumation ou d’une crémation, le cercueil doit répondre à des contraintes techniques spécifiques, respecter la réglementation en vigueur et peut disposer d’options personnalisées. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour bien choisir son cercueil.


Comprendre les caractéristiques du cercueil

Penser au déroulement de vos obsèques ou à celui d’un proche et au choix du cercueil n’est pas agréable, mais il faut garder les pieds sur terre car personne n’est immortel. Il est important de vous informer sur le sujet de manière à faire le bon choix pour sélectionner et acheter le cercueil répondant à vos aspirations.

Les caractéristiques du cercueil

Le cercueil est l’enveloppe qui contient le corps du défunt. Il est généralement fabriqué en bois et est commercialisable par les entreprises des pompes funèbres qui vous proposent de choisir :

  • Le modèle du cercueil, c’est-à-dire sa forme. On en distingue plusieurs : Le cercueil ‘Parisien’ se caractérise par une forme de losange, le modèle ‘Lyonnais’ contient des formes linéaires, celui du ‘Tombeau’ dispose d’un couvercle travaillé et le cercueil ‘américain’ est droit et s’ouvre aux trois quarts.
  • Le matériau (vous pouvez choisir différents types de bois, du plus résistant comme le chêne, l’orne, le hêtre, au moins résistant comme le pin ou le peuplier).

Vous pouvez aussi opter pour un cercueil en carton si vous envisagez une crémation .

  • L’aspect intérieur et extérieur, à savoir la décoration, les moulures
  • Les accessoires tels que plaque mémoriale, emblème religieux ou civil, capiton
  • Le type de poignée en laiton ou en fonte pour les cercueils en bois, en plastique ou en bois pour les cercueils en carton.

Ce que dit la loi

La législation des cercueils est réglementée par le Code général des collectivités territoriales (articles R : 2213-25 à 27).

  • Réglementation générale

La réglementation prévoit que le cercueil ait une épaisseur de 22 millimètres pour une inhumation ou de 18 millimètres pour une crémation et qu’il soit placé dans une garniture étanche biodégradable agréée par le ministère de la Santé. Dans le cadre d’une inhumation , il est important que le cercueil soit constitué de bois résistant au temps et à l’humidité.

Le décret du 28 janvier 2011 stipule qu’une plaque contenant le nom, prénom, année de naissance et année de décès du défunt doit être fixée sur le couvercle.

Le cercueil doit être hermétique pour des cas spécifiques : si le défunt est décédé suite à une maladie contagieuse, si le corps a été déposé plus de six jours après son décès dans sa résidence ou dans un caveau provisoire, si le préfet l’ordonne.

  • Réglementation liée au transport du corps

Pour un transport de moins de deux heures (jusqu’à quatre heures pour les soins de conservation) et pour les transports liés à la crémation, le cercueil doit avoir une épaisseur de 18 millimètres. Dans les autres cas, donc si la durée du transport est de plus de deux heures, le cercueil doit être doté d’une épaisseur de 22 millimètres. Dans le cas d’un transport international, le cercueil doit être hermétique et avoir un filtre.

Bien choisir son cercueil : 13 étapes à suivre

Nous vous proposons un guide simple pour mieux savoir ce qu’il faut faire avant d’acheter le cercueil.

Tout d’abord, ayez un aperçu des cercueils disponibles sur le marché en suivant les cinq premières étapes ci-dessous.

  • Etape 1 : Visiter une boutique des pompes funèbres

Nous vous conseillons de visiter une entreprise des pompes funèbres afin de voir les produits qu’ils ont à disposition. Des professionnels vous proposeront une sélection de cercueils et vous guideront vers les produits correspondant à vos goûts et à votre budget.

Conseil : ne nous cantonnez pas à une seule boutique. Visitez-en plusieurs pour faire jouer la concurrence et donc les prix.

  • Etape 2 : Partir dans un magasin spécialisé dans la vente de cercueils

Si vous voulez uniquement acheter un cercueil, il est judicieux de vous rendre chez un détaillant spécialisée dans la vente de cercueils. Ces magasins proposent des prix moins élevés que les sociétés de pompes funèbres, qui elles fournissent en général des services complets sur l’organisation des obsèques.

  • Etape 3 : Faire une recherche sur internet

Grâce à la puissance de l’internet et au développement du commerce électronique, vous pouvez rechercher, commander et faire livrer en quelques clics votre cercueil.

  • Etape 4 : Envisager la location d’un cercueil

Cette option s’avère idéale si vous envisagez de placer le corps du défunt dans un conteneur simple. Dans ce cas, le cercueil sera loué pendant toute la durée de la cérémonie (rassemblement, cérémonie religieuse). Le corps est en réalité placé dans un contenant qui est lui-même placé dans le cercueil de location. Au moment de l’inhumation, le cercueil de location est retiré.

  • Etape 5 : Fabriquer vous-même votre cercueil

Vous aimez bricolé et avez l’âme d’un artisan ? Dans ce cas, vous pouvez envisager de monter vous-même votre propre cercueil. Les avantages sont multiples : vous économisez de l’argent et vous personnalisez votre cercueil. Avec la garantie d’avoir un cercueil unique. En général, les cercueils faits maison sont destinés à une sépulture sur le lieu de résidence. Il existe à la vente des kits de cercueil contenant des consignes d’assemblage.

Conseil : avant de commencer, renseignez-vous auprès de votre commune pour savoir si vous avez le droit de fabriquer le cercueil, surtout si l’enterrement a lieu dans un cimetière communal.

Ensuite, si vous optez pour un cercueil classique, il faudra :

  • Etape 6 : Choisir les matériaux

Vous avez la possibilité de sélectionner les matériaux qui composeront votre cercueil. Ce choix doit se faire selon votre budget et vos préférences. On distingue :

  • Le métal qui a l’avantage de durer dans le temps. Vous pouvez opter pour de l’acier, du bronze ou du cuivre.
  • Le bois, matériau plus écologique. Le chêne est le type de bois le plus utilisé car plus résistant. D’autres bois comme l’acajou, le hêtre, le sapin servent à la fabrication de cercueils.
  • La fibre de verre, plutôt légère regroupe un mélange de bois ou de marbre.

A noter qu’un cercueil a une durée de vie limitée dans le temps. Il sera amené à se dégrader avec l’usure du temps.  

  • Etape 7 : Déterminer votre budget

De manière générale, les prix des cercueils sont élevés mais varient en fonction du choix du type de matériau, de sa taille, de son design. Les cercueils les moins chers coûtent environ 100 euros (il s’agit de cercueil en carton). En moyenne, il faudra débourser 1 000 euros pour un cercueil classique de type bois avec quatre poignées. A noter que le bois acajou est plus onéreux avec une fourchette de prix allant de 1 500 à 3 000 euros, ensuite le chêne coûte approximativement entre 900 et 2 000 euros et le hêtre ou le sapin reviennent entre 500 et 800 euros.

  • Etape 8 : Connaitre les tailles

Vous devez vous assurer que le défunt rentrera dans le cercueil avant de l’acheter. Pour cela, vérifiez sa taille puis choisissez un cercueil qui lui correspondrait au mieux.

  • Etape 9 : Se renseigner sur les règles du caveau de votre cimetière

Mieux vaut contacter le cimetière de la commune afin de savoir les normes en vigueur. En principe, les cercueils sont placés dans une voûte en béton. Il se peut qu’un caveau contienne plusieurs sépultures ; les cercueils sont déposés les uns sur les autres et sont séparés par des plaques de béton. Idéal pour rassembler les membres d’une même famille. Les caveaux présentent l’avantage de conserver en meilleur état les cercueils car ils sont plus résistants aux variations climatiques et à l’usure du temps. Ils nécessitent le savoir-faire des marbriers qui mettent environ trois jours pour réaliser un caveau. Il faut compter entre 1 500 et 2 500 euros la réalisation d’un caveau de deux places.

Enfin, nous vous conseillons de sélectionner les ornements et décorations du cercueil en suivant ces quatre dernières étapes.

Si vous souhaitez apporter une touche personnelle en ajoutant des gravures, décorations ou autres, il convient d’interroger la société des pompes funèbres pour savoir ce qu’il est possible de faire et de connaitre les tarifs. En ce qui concerne la personnalisation, vous pouvez :

Graver les noms, dates ou autres mentions sur le cercueil

Apposer des ornements

  • Etape 11 : Choisir le tissu pour l’intérieur du cercueil

Différentes options s’offrent à vous en matière de tissu pour l’intérieur du cercueil. Vous avez la possibilité de choisir la couleur du tissu, la matière (soie, velours, coton).

Des symboles peuvent aussi être brodés. La société des pompes funèbres vous apportera un détail sur toutes les options envisageables.

  • Etape 12 : Penser à la partie écologie

Si vous êtes soucieux de l’environnement, sachez qu’il existe des matériaux biodégradables et moins chers : les cercueils en carton pèsent en moyenne sept kilos et sont constitués de papiers recyclés, de sangles réutilisables. Vous pouvez aussi opter pour des cercueils en osier ou en bois non traités.

  • Etape 13 : Intégrer des options personnalisables

La société des pompes pourra vous proposer une liste d’options qui permettent de personnaliser le cercueil. Il peut s’agir de la mise en place de tiroirs sur le côté pour que vous puissiez y déposer des messages, des photos ou des objets souvenirs. Si vous souhaitez que le cercueil reste ouvert au moment du rassemblement des proches, une fonction qui permettra de soulever légèrement la tête du défunt est incluse dans certains modèles. Enfin, l’innovation technologique est aussi à portée des cercueils avec la mise en place d’un tube mémoire permettant de savoir si le cercueil se déloge après l’inhumation.

A lire aussi dans la rubrique Organisation des obsèques :

Image : Shutterstock