Skip to main content
fleurs-offrir-exprimer-condoleances-.jpg

Quelles fleurs offrir pour exprimer ses condoléances ?

 

Offrir des fleurs pour exprimer ses condoléances et sa tristesse suite à la perte d’un proche est très courant. Cependant, on se demande souvent lesquelles offrir.


D’où vient la tradition d’offrir des fleurs lors d’un enterrement ?

Les fleurs de deuil symbolisent le soutien et l’affection que l’on témoigne à la famille du défunt. C’est également une manière de dire au revoir à ce dernier. Par ailleurs, bien qu’un enterrement soit toujours un moment de séparation très triste, les fleurs permettent d’apporter un peu de couleur à cet instant. Un geste simple, mais une délicate attention. En revanche, il est important de veiller à rester sobre. Un enterrement demeure un moment de recueillement, de discrétion et de respect vis-à-vis du défunt et de sa famille.

Selon certains fleuristes et professionnels de l’univers funéraire, la tradition d’offrir des fleurs à l’occasion d’un enterrement remonte à l’Antiquité. En outre, à cette époque, les fleurs de deuil permettaient d’atténuer l’odeur de la décomposition du corps du défunt. En parallèle, les fleurs reflètent l’âme du défunt. Lorsqu’on en offre, elles reflètent également sa personnalité et sont à l’image d’un lien qui nous unit. De l’amour, de l’amitié, de la complicité ou juste le bonheur d’un souvenir agréable.

Les compositions florales varient selon la culture

Selon la religion, la culture et le pays où l’on se trouve, le fait d’offrir des fleurs lors d’un enterrement ne se fait pas de la même façon. On note des différences au niveau de la composition, des couleurs et même de l’approche. Par exemple, au sein de la communauté juive, les fleurs ne sont pas appropriées. Il en va de même au sein des communautés musulmane et hindoue. Pourtant, au sein de cette dernière, des guirlandes de fleurs ornent souvent le cercueil ouvert. Du côté des bouddhistes, les fleurs blanches sont ancrées dans la tradition, tandis que le rouge est à proscrire. Enfin, les funérailles asiatiques, et notamment en Chine, au Japon et en Corée, on privilégie les chrysanthèmes jaunes et blancs.

La couleur des fleurs varie selon le lien avec le défunt

En règle générale, il est conseillé de choisir les fleurs en fonction du lien que vous aviez avec le défunt, ou avec sa famille. Bien entendu, votre geste d’attention et d’affection demeurera apprécié à sa juste valeur. Cependant, s’il s’agit de votre famille, d’amis ou de connaissances, votre geste n’aura pas le même impact selon votre proximité.

Du rouge pour un proche, du blanc pour un enfant

Vous avez perdu un cousin ou une cousine, ou avez un lien de parenté avec le défunt ou ses proches. Dans une telle situation, votre devoir est d’exprimer votre émotion et votre amour au défunt ou à sa famille.

Ainsi, il est recommandé de privilégier les roses rouges pour les personnes très proches. C’est le choix que font généralement les veufs ou veuves pour dire un dernier au revoir à leur bien-aimé(e) décédé(e).

Par ailleurs, si la personne décédée est un enfant, les fleurs blanches sont conseillées. Elles reflètent l’innocence et la légèreté.

Une couronne dans les tons clairs pour rendre hommage à un ami

Pour dire au revoir à un ami, les fleuristes conseillent généralement une couronne. Elle symbolise notamment l’attachement au défunt, et le soutien à la famille de ce dernier. Vous pouvez tout à fait choisir la couleur des fleurs qui viendront composer la couronne. Les couleurs légères telles que le blanc et les tons pastel sont généralement les plus recommandées. Elles symbolisent notamment une amitié éternelle.

Un bouquet sobre et discret pour exprimer votre compassion

Même si vous n’avez pas spécialement de liens forts avec le défunt, vous pourriez avoir envie d’exprimer votre compassion. Dans ce cas, privilégiez un bouquet sobre, qui vous permettra de rendre hommage au défunt discrètement. En revanche, si vous gardez des souvenirs joviaux des moments passés avec le défunt ou avec sa famille, vous pouvez opter pour des couleurs vives.

La variété a également une symbolique

Parmi les fleurs les plus offertes lors d’un enterrement, on retrouve la rose, le chrysanthème et l’œillet. La première est la plus utilisée, mais elle est généralement réservée aux plus proches. Quant aux chrysanthèmes, elles sont généralement associées à la Toussaint. Cela dit, elles peuvent aussi être utilisées dans les compositions florales (couronne, dessus de cercueil, etc.). Elles s’associent également très bien aux roses.

Enfin, les œillets se déclinent sous différentes teintes. Il s’agit donc des fleurs les plus adaptées si vous souhaitez rendre hommage à une personne plus ou moins éloignée. Elles témoignent à la fois le respect, la discrétion, la considération et la compassion avec la famille.

Les fleurs de deuil peuvent faire partie de compositions diverses

Par ailleurs, outre la couleur et la variété des fleurs, la composition a également une symbolique. Vous pouvez opter pour une couronne, une raquette ou un devant de tombe. La première est la plus courante. Elle permet d’assembler plusieurs couleurs et plusieurs variétés. Il s’agit de la manière la plus personnalisée de rendre hommage à travers les fleurs.

La raquette, quant à elle, est généralement composée de roses, gerberas et autres lys. Elle couvre le cercueil pendant la cérémonie et, en général, on y accroche un ruban sur lequel les proches peuvent exprimer leurs condoléances. Cette composition peut tout à fait être personnalisée également. Enfin, si vous choisissez un devant de tombe, celui-ci sera déposé sur le monument funéraire du défunt. Les couleurs peuvent être chaudes ou sobres, en fonction de ce que vous souhaitez exprimer.

A lire aussi dans la rubrique Organisation des obsèques :

Image: Shutterstock