Carnet

L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire - Publier un avis de décès

L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

L'Écho de la Presqu'île «Guérandaise et de Saint-Nazaire» est un hebdomadaire édité par le groupe Publihebdos depuis 2007 dans la ville de Guérande,  diffusé tous les vendredis dans les régions de Guérande, Nantes et Saint Nazaire.

Fondé en 1890 par Joseph Lechat, le journal s’appelé à l’origine Le Guérandais, et c’est en 1925 que Le Guérandais, Guérande journal et La Brise d'Ouest fusionne sous un même nom pour donner naissance à La Presqu'île Guérandaise. A la fin de la 2nd guerre mondiale, et après avoir changé 2 fois de titres, le journal prend enfin le titre de L'écho de la Presqu'île en date du 26 mai 1945. En 1995 le journal fut acheté par le groupe France-Antilles, puis Publihebdos en 2007.

Le carnet nécrologique L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

L'Écho de la Presqu'île, est diffusé au nombre de 21 762 exemplaires, et couvre une Audience de 61 956  lecteurs, il informe les lecteurs sur l’actualité culturelle, économique, environnement, éducation, fait divers, …et divers annonces comme les annonces d'avis de décès.

Une question? Contactez-nous au 09 70 44 96 35
Cliquez ici pour commencer la rédaction d’un avis de décès.
Avis-de-deces.com, c’est plus de 3500 clients satisfaits depuis 2010 et 996 journaux et éditions régionales.

Informations pratiques

L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

Périodicité: Hebdomadaire

Adresse: "Parc Savary" - Route de BréhadourBP 95149 - 44351 GUERANDE CEDEX

Avis de deces L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

D’autres journaux proposant la publication d’avis

Les derniers avis publiés dans le carnet L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

Jean Caron - Avis de décès + remerciements - 03-09-2017

La revue de presse du journal L'Echo de la Presqu'île Guérandaise et de Saint-Nazaire

26-01-2016

Deux fillettes âgées d’une dizaine d’années ont fait une découverte macabre sur le chemin de l’école dans la matinée de mardi.