Carnet

La Nouvelle République des Pyrénées - Publier un avis de décès

La Nouvelle République des Pyrénées

La Nouvelle République des Pyrénées est un quotidien régional, diffusée dans le département des Hautes-Pyrénées et éditée à Tarbes (Hautes-Pyrénées) par Pyrénées Presse SA. Elle fait partie du groupe La Dépêche.

Elle est née en 1944 selon l’aspiration des responsables de la résistance à fournir un journal indépendant. Le journal est devenu « La République des Pyrénées » après le changement de constitution en 1958.

La République de Pyrénées est le plus lue de sa région avec une vente de 32000 exemplaires par jours pour atteindre quotidiennement 120000 lecteurs.

Le carnet nécrologique La Nouvelle République des Pyrénées

Les avis de décès, messe, remerciements, hommage, condoléances, In memoriam ou avis d'anniversaire de décès sont publiés quotidiennement dans la page carnet.

Une question? Contactez-nous au 09 70 44 96 35
Cliquez ici pour commencer la rédaction d’un avis de décès.
Avis-de-deces.com, c’est plus de 10041 clients satisfaits depuis 2010 et 996 journaux et éditions régionales.

Informations pratiques

La Nouvelle République des Pyrénées

Périodicité: Quotidien

Adresse: 48 avenue Bertrand Barère 65007 TARBES Cedex France

Avis de deces La Nouvelle République des Pyrénées

D’autres journaux proposant la publication d’avis

Les derniers avis publiés dans le carnet La Nouvelle République des Pyrénées

Roger ABADIE - Avis de messe - 18-12-2017

Hélène AYMARD - Avis de décès - 02-04-2017

daniel JANNEAU - Anniversaire de décès - 24-09-2016

Raymonde COMBESSIES - Avis de décès - 10-07-2016

La revue de presse du journal La Nouvelle République des Pyrénées

20-05-2015

À la sortie de Maubourguet, hier, à environ 9 heures, une mère âgée de 50 ans et sa fille âgée de 19 ans, toutes les deux originaires d’Aire-sur-l’Adour, ont été tuées lors d’une violente collision frontale.

14-04-2015

Les derniers mots du policier decazevillois, Benoît Vautrin, âgé de 37 ans, qui est mort en service hier à 15 h 40, au cours d’un contrôle routier, à l’avenue du lycée à Aubin étaient : « il arrive à grande vitesse ! ».