Carnet

Saint-Quentin: le juge refuse de poursuivre le père après l’incendie mortel

21-05-2015

La mise en examen d’Olivier Collin, père de trois des cinq enfants, âgés de 2 à 9 ans, qui sont morts dans l’incendie, le 30 mars 2013, de son domicile de la rue Henriette-Cabot, a été refusée par le juge d’instruction.

Le sort d’Olivier Collin dépend encore de la décision de la chambre de l’instruction d’Amiens…

Damien Savarzeix avait annoncé en février dernier qu’« en faisant le choix de s’alcooliser massivement après le coucher des enfants (…) Olivier Collin peut être considéré comme s’étant soustrait sans motif légitime à ses obligations légales d’éducation », et en demandant également la poursuite pour « homicide involontaire » par négligence d’Olivier Collin qui n’aurait pas pu sauver les enfants à l’étage prisonniers des fumées, et que son alcoolémie l’aurait empêché de se réveiller.

Olivier Collin pourrait comparaître devant le tribunal correctionnel si la chambre de l’instruction d’Amiens ne va pas dans le sens du juge saint-quentinois qui lui permettra d’échapper à la justice.

Journal: L'Aisne Nouvelle