Carnet

Isère : mort suspecte d’un patient, l'hôpital de Bourgoin-Jallieu se défend

05-03-2016

Mise en cause suite à la mort suspecte d’un patient âgé d’une quarantaine d’années le 24 février, l’hôpital de Bourgoin-Jallieu, en Isère se défend.

L’établissement aurait tenté en vain de joindre la famille du patient

Le 24 février dernier, un patient âgé de 45 ans serait décédé de façon suspecte. L’hôpital de Bourgoin-Jallieu en Isère se défend en affirmant avoir tenté de joindre vainement la famille. Cependant, le standard aurait transmis à ses proches l’information erronée de sortie administrative. L’établissement aurait dit à la famille que le patient était sorti, mais il était à la morgue.

Le quadragénaire a été admis à l’hôpital pour des maux de ventre le 16 février et devait sortir 8 jours plus tard. Une infirmière l’aurait retrouvé inanimé sur le sol de sa chambre, probablement dû à une embolie pulmonaire, si la veille les médecins lui ont annoncé sa sortie. Après avoir laissé plusieurs messageries vocales, l’hôpital aurait par la suite contacté la mairie de résidence des parents du patient ainsi que la gendarmerie. Une enquête préliminaire a été ouverte le parquet de Bourgoin-Jallieu pour succession d’omissions et de dysfonctionnements portant à croire qu’il y a quelque chose caché par l’hôpital.