Carnet
Le Monde
Aujourd'hui en France
La Croix
Le Figaro
Le Monde
Libération
Eure Infos
L'Agathois
L'Echo
L'Eclair Pyrénées
L'Hebdo de Sèvre et Maine
La Montagne
La Thiérache
Le Bonhomme Picard
Le Courrier d'Hirson
Le Courrier de l'Eure
Le Paysan Lorrain
Le Pélican
Le Télégramme
Le Villefranchois
Les Nouvelles de Falaise

Saint-Quentin : son père meurt pendant qu'il est en détention provisoire

13-04-2015

La famille de Mohamed Boumadra, en attente de jugement, crie au scandale, car il n’a pas été autorisé à sortir de prison pour voir son père mort d’un cancer.

La famille de Mohamed Boumadra a trouvé la loi sur la détention provisoire mal faite…

En l’espace de quelques mois, pendant l’incarcération de Mohamed Boumadra qui a été en attente de son jugement dans le cadre d’un trafic de stupéfiants, deux de ses proches sont décédés à savoir son père et son frère.

La mère de Mohamed Boumadra a énoncé : « J’ai fait des courriers, des courriers, et rien ! ». Nos confrères de l’Aisne Nouvelle ont exposé que celui-ci n’a pas vu son père pendant plus de deux mois et que la famille de Mohamed a trouvé pas assez. La famille aurait préféré que dans les derniers instants de son père, il puisse être aux côtés de ce dernier.

La demande d’obtention de permission de sortie « à titre exceptionnel » a été faite vainement par son avocat.

La famille a estimé que la loi qui stipule la non-jouissance d’une personne en détention provisoire d’une permission de sortie est mal faite dans ces situations inhabituelles.

Journal: L'Union