Carnet

Trappes rend hommage à Moussa, 14 ans, tué dans une fusillade

05-05-2015

Lundi, Trappes rend hommage après les appels au calme et le choc, à Moussa, collégien apprécié et sans histoire, âgé de 14 ans, qui a été tué lors d’une fusillade, vendredi, dans cette banlieue populaire de Paris, théâtre d’une guerre terroriste entre bandes rivales.

Un appel au calme a été demandé par le père de l’ami de la victime…

Une marche silencieuse, partie dans le quartier des Merisiers, de la place du Marché, en ZSP (zone de sécurité prioritaire), pour rejoindre les lieux du drame, a été organisée par la municipalité PS, après un premier rassemblement spontané samedi, qui a réuni 300 personnes.

Après avoir rencontré Daouda, l’ami de la victime, sorti de l’hôpital et qui a été légèrement blessé à la jambe, et les familles de Moussa, Guy Malandain, le maire socialiste de Trappes a insisté ce week-end qu’« il ne peut pas y avoir de vengeance, de haine, d’assassinat ».

Le père de Daouda a implorer les jeunes de se calmer et de ne pas chercher à se venger, en ajoutant que « nous sommes dans un pays démocratique, de loi, de droit, la justice a été saisie, laissons la justice faire son travail ».