Carnet

Le terrorisme frappe le cœur touristique de Tunis

19-03-2015

Dix-neuf personnes sont tuées lors de l’assaut du musée du Bardo à Tunis, par un groupe armé le 18 mars, parmi lesquels, dix-sept étrangers.

Le bilan des victimes de cet attentat risque de s’alourdir…

Des cibles étrangères ont été frappées pour la première fois en Tunisie par une attaque terroriste depuis le printemps arabe.

Le célèbre musée à Tunis, Bardo, qui se trouve à quelques pas du parlement tunisien a été attaqué par des terroristes à la mi-journée du 18 mars. D’après des témoins, les attaquants, armés de kalachnikov, tiraient en rafale à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment.

L’attaque qui s’est terminée sur un lourd bilan, vers 16 heures, heure de Paris, a duré quatre heures environ. Habib Essid, le premier ministre a précisé la mort de dix-sept touristes étrangers dont des Allemands, Espagnols, Italiens, Polonais et également deux Tunisiens (un policier et un civil).

Saïd Aïdi, le ministre de la Santé a énoncé que plus 38 personnes dont quatre Français, et également des ressortissants de Pologne, du Japon, d’Afrique du Sud et d’Italie, ont été blessées. D’après le premier ministre, « les assaillants ont ouvert le feu sur les touristes alors que ces derniers descendaient de leur bus, puis les ont pourchassés à l’intérieur ». Lors de l’assaut final, la télévision tunisienne a ajouté que les forces de l’ordre ont tué deux hommes armés.

Journal: La Croix