Carnet

Décès suite à un traitement oculaire : le rapport d'autopsie serait accablant pour les praticiens

07-05-2015

Impliqués dans le décès des suites d'un traitement oculaire d'un papa, le Parquet d’Albi a ouvert, le 7 avril, une information judiciaire envers 3 praticiens pour homicide involontaire. Le rapport d’autopsie est accablant selon l’avocate des parties civiles.

L’autopsie et l’analyse toxicologique ont pour l’instant, accablé les trois praticiens…

Jeanne B, institutrice tarnaise de 33 ans, mère de leurs deux enfants et ex-compagne de David, s’est rendue mardi au tribunal de grande instance d’Albi, pour être auditionnée par Françoise Alien, la juge d’instruction. 

À sa sortie du bureau de Françoise Alien, Jeanne B. a souligné : « avec la juge, j'ai évoqué le déroulement des faits (lire par ailleurs) et les antécédents médicaux de David. Je pense que les auditions des trois praticiens ne devraient pas tarder. À ce jour, je suis satisfaite de la manière dont la justice opère dans la recherche de la vérité ».

L’analyse toxicologique et l’autopsie de David C., en début avril, ont parallèlement démontré l’intoxication du père de famille. Une fois de plus, maître Collard, joint à nouveau mardi au téléphone, a insisté sur « le rapport d’autopsie accablant » pour les trois praticiens tarnais.