Carnet

Mort d'un papa : les trois praticiens devant la justice

07-04-2015

Trois hommes avaient été placés en garde à vue au commissariat d’Albi, le 24 mars dernier, dans le cadre d’une affaire qui avait entrainé la mort d’un père de famille de deux enfants. Il avait 34 ans. Une information judiciaire pour homicide involontaire a été ouverte par le Parquet d’Albi.

Un médecin, un ophtalmologue et un pharmacien sont impliqués dans la mort de David C…

Le 16 octobre 2014, David C, âgé de 34 ans est décédé après un traitement oculaire. Une information judiciaire pour homicide involontaire contre les trois praticiens impliqués avait été ouverte par le Parquet d’Albi. C’est avec constitution de partie civile que la justice avait été saisie.

Pascal Suhard, le vice-procureur de la République près le tribunal de grande instance d’Albi, en charge du dossier, a décidé d’ouvrir une information judiciaire, à l’issue des auditions effectuées au commissariat d’Albi, le 24 mars, pour homicide involontaire à l’encontre des trois praticiens soupçonnés, à savoir un médecin d’Arthès ainsi qu’un ophtalmologiste albigeois et un pharmacien.

Les parents de David C., ainsi que Jeanne B. sa compagne veulent connaître la vérité, plus de six mois après la tragédie, et révoquer les éventuelles erreurs médicales de cette affaire.